Comment réussir la vente d'un véhicule ?

Vous vendez votre voiture ? Seul problème, vous n’arrivez pas à conclure la vente. Heureusement, nous vous avons préparé un petit guide pour la vente de véhicules d’occasion entre particuliers. Des démarches administratives, au paiement en passant par l’estimation du prix, vous saurez tout sur la vente de véhicule.

En résumé …
Vendre un véhicule ne s’improvise pas. D’autant plus si vous n’êtes pas un professionnel de l’automobile. Alors pour vous aider, nous avons conçu ce guide. Commencez par préparer toutes les démarches administratives. Si besoin, effectuez une remise en état de votre véhicule. Fixez le bon prix grâce à une petite étude de marché. Soignez votre annonce, et préparez l’essai automobile. Enfin, lorsque la vente est conclue, n’oubliez pas de sécuriser le paiement.

Préparer son dossier pour réussir la vente du véhicule

Comme toute transaction, la vente de voiture exige plusieurs formalités administratives. C’est à la fois une obligation légale, mais aussi et surtout, une excellente manière de rassurer le futur acquéreur. Alors pour vendre sa voiture rapidement, il est préférable de préparer en amont un dossier complet avec tous les documents relatifs au véhicule. À savoir :

Les factures : il s’agit de toutes les factures de pièces détachées ou de main-d’œuvre qui ont été nécessaires pour l’entretien et la réparation du véhicule. Et si vous ne les avez pas toutes, n’hésitez pas à demander un duplicata à votre garagiste.

Le carnet d’entretien : cela permet de connaître l’historique de la voiture.

Le procès-verbal du contrôle technique : vous devez le préparer bien avant la mise en vente. En effet, si des anomalies apparaissent, vous devrez prendre en charge le coût des réparations (ce qui retardera la vente) ou baisser le prix. Attention, dans le cas d’une vente, il n’est valable que 6 mois.

Le certificat d’immatriculation ou carte grise : cela permettra à l’acheteur d’immatriculer la voiture à son nom.

Le certificat de non-gage : également appelé certificat de situation administrative, il permet au nouveau propriétaire de s’assurer de l’absence d’inscription en gage.

Remettre le véhicule en état avant la vente du véhicule

Pour vendre sa voiture rapidement, vous devez donner envie aux futurs acquéreurs de l’acheter. Cela passe d’abord par la réalisation des menues réparations, notamment au niveau de la carrosserie. En revanche, si les réparations exigées par le contrôle technique sont trop importantes, vous n’êtes pas obligé de les réaliser. Dans ce cas, il faudra le signaler et baisser le prix de vente en conséquence.

Au-delà de la remise en état, vous devez fournir à vos potentiels acheteurs un beau véhicule. Cela passe donc par un nettoyage complet de la voiture, aussi bien à l’extérieur (trace de poussière, d’excrément d’oiseaux, …) qu’à l’intérieur (jeter les déchets, éliminer les poils de chien, le sable, …).
Par ailleurs, n’hésitez pas à y introduire un parfumeur pour laisser une bonne odeur dans la voiture.

L’obligation de contrôle technique lors de la vente du véhicule

Le contrôle technique est une visite réglementaire imposée lors d’une vente du véhicule d’occasion.

Le contrôle technique est obligatoire pour toute vente de véhicule d’occasion entre particuliers. Dans cette hypothèse, le vendeur doit remettre à l’acheteur la preuve du contrôle technique. C’est ce justificatif qui permettra à l’acquéreur d’immatriculer le véhicule et de recevoir une nouvelle carte grise. Pour cela, il devra présenter le procès-verbal de contrôle technique à la préfecture.

Par principe, avant la vente du véhicule, l’ancien propriétaire doit effectuer le contrôle technique dans un centre français. Cependant, si la voiture est immatriculée en Europe, il est toujours possible de passer ce contrôle technique dans le pays d’origine.

Bon à savoir : Tous ces documents permettront à l’acheteur de souscrire un contrat d’assurance auto et donc de conduire son nouveau véhicule.

La vente d'une voiture sans contrôle : est-ce possible ?

En plus des voitures neuves, il existe quelques exceptions pour lesquelles la visite réglementaire en contrôle technique n’est pas obligatoire. Ainsi, le propriétaire peut procéder à la vente du véhicule sans contrôle technique si :

– le véhicule a moins de 4 ans ;
– la vente se déroule au sein d’un concessionnaire ;
– l’acheteur est un garage ;
– le véhicule est de collection et immatriculé avant 1960 (dans ce cas, il faut une carte grise de type collection, et non standard).

Quel est le délai de validité du contrôle technique en cas de vente de véhicule ?

Le contrôle technique lors de la vente de véhicule doit dater de moins de 6 mois. Ainsi, le vendeur doit effectuer cette visite réglementaire ni trop tôt, ni trop tard dans le processus de vente. En effet, s’il le fait trop tôt, le délai de 6 mois risque d’être dépassé faute de vendre le véhicule rapidement. Et s’il le fait trop tard, le risque de réaliser des réparations peut retarder la vente.

Bon à savoir : si le résultat du contrôle technique est défavorable et nécessite une contre-visite, le délai après contre-visite et réparation est raccourci à deux mois. L’ancien propriétaire aura encore moins de temps pour vendre son véhicule.

Besoin d'aide dans la gestion de votre sinistre ?

Demander un prix adapté au marché

Avant de mettre votre voiture en vente, il est vivement conseillé de réaliser une petite étude de marché. Cela vous permettra alors de connaître la cote argus de votre véhicule. Ainsi, n’hésitez pas à comparer les véhicules similaires au vôtre (même marque, même année, même kilométrage, même niveau d’entretien, …) pour faire votre estimation.

Il s’agit de trouver le juste prix. Ni trop haut pour ne pas perdre trop de temps, ni trop bas pour ne pas perdre d’argent.

À noter : bien souvent, le prix affiché est plus élevé que le prix de vente. Alors pour pouvoir négocier, laissez une certaine marge de manœuvre.

Soigner son annonce pour vendre rapidement

Pour vendre sa voiture rapidement, il s’agit avant tout de donner envie. Et avant même que le potentiel acheteur ne vienne essayer le véhicule, il commencera par chercher sur les petites annonces de vente de voitures d’occasion. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces dernières regorgent de modèles.

Pour vous démarquer de la concurrence, vous devez d’abord prendre un maximum de photos du véhicule. À l’extérieur, prenez la voiture en photo sous tous les angles. De son côté, l’intérieur ne doit pas être négligé (tableau de bord, siège, climatisation,…). Sur les photos, n’hésitez pas à mettre en avant les points forts du véhicule. Par exemple une autoradio moderne, un faible kilométrage au compteur, une carrosserie flambant neuve, etc.

En plus des photos, vous devez laisser une description la plus complète possible. C’est-à-dire un descriptif du véhicule (année, kilométrage, marque, …), mais aussi les réparations effectuées, leur date, les réparations à faire, etc.

Préparer l’essai auto

Auprès d’un particulier ou d’un concessionnaire, l’essai auto permet à l’acheteur de confirmer ou d’infirmer son choix d’achat d’un véhicule. Il est donc primordial de bien le préparer et d’en prendre soin pour maximiser ses chances de vente.

L’essai auto est perçu par les acheteurs comme une excellente opportunité pour négocier le prix d’achat. Ils seront nécessairement à l’affût de tous les petits défauts (qu’ils soient esthétiques ou techniques) afin de faire baisser le prix.

Voici les points qui seront vérifiés par l’acheteur lors de l’essai auto :

L’extérieur du véhicule

L’extérieur du véhicule est clé dans la vente du véhicule. En effet, un acheteur peut considérer qu’un véhicule mal entretenu à l’extérieur le sera aussi à l’intérieur. Alors pour votre essai auto, voici les points de vigilance que vont vérifier l’acheteur :

La carrosserie : une voiture toute cabossée dès l’achat risque de présenter de nombreux vices cachés qui peuvent coûter cher au moment de la réparation.

La motorisation : l’acheteur peut ouvrir le capot pour vérifier le niveau d’huile, l’aspect du liquide de refroidissement ou encore le niveau de liquide de frein.

La pneumatique : l’usure des pneus sera inspectée lors de l’essai auto. Pour info, la limite est de 1,6mm pour les pneus avec une bonne adhérence.

L’intérieur du véhicule

Avant l’essai auto, pensez à inspecter l’état de votre habitacle.

– Le tableau de bord : ici, il suffit de démarrer le moteur pour vérifier qu’aucun voyant ne s’allume. Et surtout, notez le nombre de kilomètres au compteur.

– Les équipements : il s’agit de la climatisation, de l’autoradio, de l’état des sièges, du désembuage des vitres, des commandes du volant, etc.

La conduite lors d’un essai auto

Lors de l’essai auto et de la conduite du véhicule, certains points seront vérifier par l’acheteur. Il est donc important d’anticiper les éventuelles remarques de l’acheteur. Si ces points ne sont pas convaincants, envisagez d’effectuer de menues réparations pour éviter une négociation du prix de la voiture lors de la vente du véhicule :

– La direction assistée : lors de la conduite du véhicule, le volant doit être facile à tourner sans que vous ne sentiez de résistance. À défaut, certaines manœuvres risquent d’être délicates.

– Le frein à main : n’hésitez pas à le tester avant la vente du véhicule. D’abord pour vérifier que les voyants s’affichent bien sur le tableau de bord. Ensuite pour s’assurer du niveau de freinage du véhicule (notamment lorsqu’il est garé en pente).

– Le comportement routier : c’est le plus important. Pour cela, nous vous recommandons de faire un trajet nécessitant plusieurs vitesses avant la vente du véhicule : 4 voies, route départementale et centre-ville. Cela vous permettra alors d’analyser le comportement de la voiture dans différentes situations.

– Le confort de conduite : on passe suffisamment de temps dans sa voiture pour vouloir y être confortable. L’acheteur sera nécessairement sensible au confort de la conduite. Il profitera ainsi de l’essai de la voiture pour savoir s’il est à l’aise au sein du véhicule.

Sécuriser le paiement de l’automobile

Avant toute chose, vous devez préparer le certificat de cession lorsque la vente est conclue.

Ensuite, il faut savoir que le paiement en espèces est limité jusqu’à 1000 €. Le prix d’une voiture d’occasion excédant généralement ce montant, il est primordial de bien sécuriser la vente :

Si l’acheteur paie par chèque : demander un chèque de banque pour éviter les chèques sans provision.

Si l’acheteur règle par virement : attendez d’avoir reçu le virement pour lui remettre l’ensemble des documents de cession.

Si l’acheteur paie par mandat cash : ce mode de paiement est à bannir, car le virement peut être annulé quand bien même il a déjà été transféré.

En suivant l’ensemble de ces conseils, vous êtes prêt à vendre votre véhicule rapidement.

Comment résilier son assurance auto après la vente du véhicule ?

Avant la mise en place de la loi Hamon, les assurés devaient se souvenir de la date d’échéance de leur contrat d’assurance ainsi que du délai de résiliation. Passé ce délai, le contrat était automatiquement reconduit pour une durée d’un an. Ce principe a été dicté par la loi Chatel.

La loi Hamon, officiellement nommée loi n° 2014-344 relative à la consommation, a pour but de protéger le consommateur et de lui donner plus de pouvoir d’achat. En effet, la loi Hamon en assurance facilite la résiliation des contrats d’assurance en dehors de l’échéance annuelle. Elle a également pour objectif de redynamiser le marché de l’assurance en stimulant la concurrence entre les assureurs.

Depuis l’instauration de la loi Hamon, les démarches de résiliation du contrat d’assurance sont, en effet, grandement facilitées. Ainsi, dès lors que votre contrat d’assurance a plus d’un an, la loi Hamon en assurance vous permet de résilier votre contrat à tout moment.

Que ce soit avec la loi Hamon ou la loi Chatel, l’assuré ne peut résilier son contrat automobile lors de la première année. Il existe toutefois certaines exceptions dont la vente du véhicule. Il suffit, alors, d’envoyer la preuve de la vente du véhicule à l’assureur pour que le contrat soit automatiquement résilié. Il en est de même pour :

Déménagement, mariage, divorce, retraite : l’assuré dispose alors d’un mois pour résilier.

Perte du véhicule (suite à un accident le rendant irréparable ou un vol de voiture), le contrat d’assurance auto est automatiquement résilié.

Modifications des conditions générales du contrat : si l’assurance augmente de manière unilatérale la cotisation, la franchise, … l’assuré est en droit de résilier le contrat avant la première année.

Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer un sinistre n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Sur simple demande, nous préparons votre dossier d’indemnisation et déclarons votre sinistre à l’assureur. Nous nous chargeons des relances et vous accompagnons du suivi de votre dossier jusqu’à l’indemnisation.

Pour aller plus loin ...

Contrôle technique vente voiture

Contrôle technique et vente de voiture

La vente d’une voiture implique de nombreuses formalités. Parmi lesquelles, le certificat de cession du véhicule, le certificat de non-gage, la carte grise, ou encore

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Choisissez Lyanne !

Albane S.

Utilisatrice depuis 2021

Très pro, équipe réactive, service de qualité. Je recommande les yeux fermés !

Louis S.

Utilisatrice depuis 2020

Service au top, enfin des réponses claires sur le contenu de mes contrats d’assurance. Et en plus, une équipe ultra disponible en cas de question.

Edwige G.

Utilisatrice depuis 2021

Très efficace et
super service client!
Je recommande.