Assurance dommages électriques : le guide complet

3 mars 2022
Lise Clot
Découvrir Lyanne
Assurance dommages électriques : le guide complet
Accueil
»
Comment déclarer et suivre un sinistre ?
»
»
Assurance dommages électriques : le guide complet

Si vous possédez des appareils électriques, vous pourriez avoir besoin d’une bonne garantie pour être correctement indemnisé. C’est justement ce que vous propose l'assurance dommages électriques qui est une garantie facultative du contrat multirisque habitation.
Elle vise à couvrir vos appareils électriques ainsi que vos installations au sein de votre habitation contre les accidents électriques.
Quelle indemnisation propose-t-elle en cas de sinistre ?
Quels sont les appareils couverts par l’assurance dommages électriques ? Faites le point avec Lyanne sur cette garantie encore trop méconnue.

En résumé …
L’assurance dommages électriques vise à couvrir et prévenir une surtension, c’est-à-dire une hausse soudaine de la tension électrique au sein de votre logement.
Les surtensions peuvent être provoquées par une chute de foudre et peuvent endommager simultanément l’ensemble de vos appareils.
Cette assurance vise à protéger et couvrir un large ensemble d’appareils électriques :
- Les objets connectés et nouvelles technologies : ordinateur, télévision, tablette, smartphone, lorsque ces derniers sont reliés au secteur ;
- Les installations électriques : chaudière, chauffe-eau, tableaux électriques, interrupteurs…
- Les appareils électroménagers : réfrigérateur, congélateur, lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, four, micro-onde, sèche-cheveux… ;

Qu’est-ce qu’un dommage électrique ?

Qu’entend-on par dommage électrique ? L’assurance dommages électriques vise à couvrir et prévenir un risque de surtension, c’est-à-dire une hausse soudaine de la tension électrique au sein de votre logement.
Une surtension peut être causée par une chute de foudre et endommager simultanément l’ensemble de vos appareils.

Les appareils couverts par l’assurance dommages électriques

Cette assurance vise à protéger et couvrir un large ensemble d’appareils électriques :


– Les objets connectés et nouvelles technologies : ordinateur, télévision, tablette, smartphone, lorsque ces derniers sont reliés au secteur ;

– Les installations électriques : chaudière, chauffe-eau, tableaux électriques, interrupteurs…

– Les appareils électroménagers : réfrigérateur,congélateur, lave-vaisselle, lave-linge, sèche-linge, four, micro-onde, sèche-cheveux… ;

Les conditions de l’assurance dommages électriques

Pour fonctionner, votre assurance dommages électriques doit couvrir des dégâts et dommages causés par une surtension.
Comme précisé précédemment, celle-ci est généralement provoquée par la chute de la foudre et peut détériorer vos appareils branchés au même moment.

A noter que la sous-tension, résultant d’une erreur du distributeur est, elle aussi, prise en charge par l’assurance dommages électriques.
En revanche, si le sinistre est provoqué par un problème interne tel qu’une panne ou un défaut de fabrication, les dégâts causés à un appareil ne peuvent pas être couverts par l’assurance dommages électriques.

Dommages électriques : attention à ne pas confondre avec l’assurance incendie

Dans votre assurance habitation les garanties liées à l’incendie et aux dommages électriques constituent deux volets bien distincts de votre assurance multirisques habitation.

De ce fait, leurs champs d’intervention s’avèrent parfaitement complémentaires.Ainsi, si le dysfonctionnement électrique d’un de vos appareils déclenche un incendie dans votre cuisine, la garantie incendie prendra en compte les dommages causés par l’incendie, mais pas l’indemnisation de l’appareil lui-même.

C’est justement la garantie dommages électriques qui s’en chargera.
A noter que dans le cas où un incendie d’origine externe détruit un appareil électrique, la garantie dommages électriques ne joue pas, et seule la garantie incendie est pertinente. 

Vous avez un litige avec votre assureur ?

Gérer un litige

Propriétaire, locataire : l’installation électrique est-elle aux normes ?

N’oubliez pas que « pour faire valoir ses droits, l’assuré doit aussi respecter ses obligations prévues au contrat ».Si la vétusté d’une installation électrique domestique n’est pas un motif d’exclusion elle sera appréciée avec une certaine sévérité par l’assureur en cas d’expertise à la suite d’un sinistre.En effet, la mauvaise qualité des branchements et des équipements peut nettement aggraver les dégâts, même si la cause est externe (comme la foudre).

Si vous êtes propriétaire de votre habitation, assurez-vous d’abord de certaines choses avant d’appeler un professionnel, veillez à vérifier :

– l’absence de fils dénudés ou d’autres éléments dangereux ;
– la date de la dernière rénovation de l’installation ;
– la présence d’un interrupteur général ;
– la présence d’un protecteur contre les surintensités.

Si vous êtes locataire, il vous appartient aux termes de la loi, d’assurer l’entretien courant du logement, ce qui comprend notamment les installations électriques ou de chauffage.Vous êtes donc tenu de changer un interrupteur, et veiller à l’entretien annuel de la chaudière électrique …

Déclaration de sinistre dommages électriques : comment faire ?

Les démarches pour déclarer un sinistre

Si vous avez subi un sinistre, ne perdez pas de temps pour le déclarer !
En effet si vous avez souscrit à la garantie dommages électriques : vous disposez d’un délai de 5 jours pour le déclarer.

Votre déclaration de sinistre en dommage électrique doit donc parvenir le plus rapidement possible à votre assureur afin d’obtenir réparation et indemnisation selon les garanties souscrites de votre contrat d’assurance habitation.
Il est vivement recommandé de recourir à une lettre recommandée avec accusé de réception, bien que tous les moyens soient admis en pratique (téléphone, fax, etc.).

N’hésitez pas aussi à :

– faire l’état des lieux des appareils endommagés ;
– prendre toutes les mesures utiles à la mise en sécurité du logement (coupure du compteur électrique notamment) ;
– préparer vos factures d’achat des biens sinistrés ;
– conserver en l’état l’ensemble de vos biens impactés par le dommage électrique pour une éventuelle expertise.

Les informations à fournir lors de la déclaration

Pour réaliser votre déclaration de sinistre dommages électriques à votre compagnie d’assurance, celle-ci devra disposer d’un certain nombre d’informations pour prendre en compte votre demande.
Pour faire jouer votre assurance dommages électriques, vous devez transmettre :

– vos coordonnées ;
– votre numéro d’assurance habitation dommages électriques ;
– la date du sinistre et les circonstances du sinistre.


Si vous déclarez votre sinistre à votre assurance par courrier, il est possible de joindre à votre courrier des photos afin que la compagnie d’assurance puisse visualiser le sinistre, mais aussi les dégâts causés.Il est très important d’apporter à la compagnie d’assurance tous les éléments nécessaires à la prise en charge de votre sinistre.

En effet, plus votre assureur aura des informations précises, plus il pourra vous proposerune indemnisation conforme à vos attentes au regard des termes de votre contrat.
Veillez à fournir un maximum de factures à votre assurance concernant les biens endommagés.

Si vous remplacez les appareils défectueux ou si vous devez vous-même les faire réparer vous devrez présenter à votre assureur les devis et factures afin d’obtenir une indemnisation dans le cadre de votre assurance dommages électriques. 

Garantie dommages électriques : quel montant d’indemnisation espérer ?

Une fois l’indemnisation acceptée, la somme remboursée dépend des options souscrites au contrat. En cas de remboursement à neuf, vous serez remboursé de la valeur à neuf du matériel endommagé. Il s’agit de la valeur du même appareil neuf au moment du sinistre et non pas nécessairement du prix que vous aurez payé lors de l’achat initial de l’appareil.Si l’appareil a subi une obsolescence rapide ( en informatique notamment), vous aurez, ainsi, droit à une indemnisation moins importante.

Dommages électriques : que faire des appareils endommagés ?

Selon les contrats, le sort réservé aux appareils endommagés peut varier.En cas d’expertise, certains assureurs prévoient une évaluation des dommages sur les appareils par une par un service centralisé.Dans la majorité des cas cependant, un simple devis de réparation ou de remplacement du matériel défectueux suffit.Le professionnel, en charge du remplacement du bien endommagé, est censé garder et recycler l’ancien appareil.Toutefois, vous serez souvent amené à vous en débarrasser par vos propres moyens (recyclage en déchetterie, etc.).

Faire le point sur vos contrats d’assurance ? Lyanne est là.

“J’avais perdu le sommeil et beaucoup de temps. En deux jours Lyanne m’a fait retrouver le sourire. Ils sont à mes côtés et je me sens plus forte”
Moïse. Paris.