Comment effectuer le calcul du bonus malus ?

1 mai 2022
Noe Bares
Découvrir Lyanne
Comment effectuer le calcul du bonus malus ?
Accueil
»
Comment trouver la meilleure assurance auto
»
Bonus malus : définition et fonctionnement
»
Comment effectuer le calcul du bonus malus ?

Le bonus malus ou coefficient de réduction majoration (CRM) permet d’adapter la prime d’assurance en fonction de l’attitude de l’assuré au volant. Un bon comportement sera récompensé par un bonus tandis qu’un mauvais sera sanctionné par l’application d’un malus. C’est une notion qui est parfois mal comprise par les assurés. Comment fonctionne-t-il ? Quelles conséquences effectives ce coefficient entraîne-t-il sur votre contrat d’assurance auto ? Comment s’effectue le calcul du bonus malus ? Comment pouvez-vous l’améliorer ? Lyanne vous guide.

En résumé …
Le bonus malus est un coefficient qui s’applique à la prime d’assurance en fonction du comportement de l’assuré. Le bonus maximal est de 0,5 tandis que le malus plafond est de 3,5. Votre bonus-malus sera multiplié par 1,25 en cas de sinistre responsable dans les 12 mois, par 1,125 en cas de responsabilité partagée et par 0,95 en l’absence de sinistre responsable. Ce coefficient est rattaché à un assuré et non à une assurance. Ainsi, même si vous changez d’assurance vous conserverez votre bonus malus.

Comment fonctionne le bonus-malus ?

Mis en place en 1976, le principe du bonus malus, ou coefficient de réduction-majoration (CRM) permet d’adapter la prime de l’assurance du véhicule en fonction du comportement de conduite de l’assuré et plus particulièrement de ses sinistres responsables. Les règles de calcul du bonus-malus sont réglementées et imposées à tous les assureurs. Il est calculé annuellement et a un impact direct sur le montant de la prime d’assurance de l’assuré.

Ainsi, en l’absence d’accident responsable, le bonus va augmenter continuellement et votre prime d’assurance va baisser. En revanche, en cas d’accident responsable, le bonus va diminuer (et par conséquent le malus va augmenter) ce qui générera une augmentation automatique de votre prime annuelle d’assurance.

Le coefficient CRM est appliqué à tous les conducteurs, qu’ils soient propriétaires d’un véhicule de tourisme, d’une camionnette ou de tout autre motocycle de plus de 80 cm3. En revanche, les motocyclettes, les cyclomoteurs, les véhicules d’intérêt général, de collection, mais aussi de matériel agricole sont exclus du calcul de ce coefficient.

Comment effectuer le calcul du bonus-malus ?

Le coefficient est échelonné entre 0,50 (bonus maximum) et 3,50 (malus plafond) et est calculé annuellement par l’assureur par rapport au comportement de conduite de l’assuré des douze derniers mois. Un jeune conducteur qui souscrit pour la première fois à une assurance auto a un coefficient bonus malus de départ égal à 1. Son coefficient évoluera, les années suivantes, comme suit :

– Le bonus malus est multiplié par 1,25 en cas de sinistre dans les douze mois (autrement dit, en cas de sinistre responsable, le bonus malus se voit appliquer une majoration de 25%) ;

– Le bonus malus par 1,125 en cas de partage de responsabilité, c’est-à-dire si le conducteur est partiellement responsable d’un sinistre dans les douze mois ;

– Le bonus malus est multiplié par 0,95 chaque année en l’absence de sinistre responsable

Cette règle de calcul du bonus malus en assurance est appliquée dès le premier sinistre responsable.

Exemples de fonctionnement effectif d’un bonus et d’un malus

 

Exemple de bonus :

Après deux années consécutives sans sinistre responsable, voici l’évolution de la prime d’assurance d’un jeune conducteur payant une prime annuelle de 900 euros :

-900 x 0,95 = 855 € après la première année sans aucun sinistre (bonus réduit à 0,95)
– 855 x 0,95 = 812 € après la deuxième année sans aucun sinistre (bonus réduit à 0,90)
– 900 x 0,5 = 450 € au bout de 13 ans sans aucun sinistre (bonus maximal 50 atteint ! )

 

Exemple de malus :

Les conducteurs, ayant un malus conséquent, voient leur prime augmenter.

 Prenons l’exemple d’un assuré avec plusieurs sinistres responsables et ayant atteint un coefficient de 3,5 – soit le plafond.

Ainsi, pour une prime de référence de 900 €, sa prime s’élèvera désormais à 3 150 € (900 x 3,5) compte tenu de son coefficient.

Comment connaître son bonus-malus ?

Vous pouvez essayer de calculer votre coefficient vous-même en tenant compte des règles précédemment évoquées. Si vous craignez de vous tromper, vous pouvez également demander un relevé d’information à votre assureur qu’il devra vous envoyer sous 15 jours.
Votre coefficient CRM apparaît également sur votre avis d’échéance envoyé annuellement.

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Gérer vos assurances

Comment le bonus-malus évolue si vous prêtez votre véhicule ?

Votre coefficient sera impacté en fonction du statut du conducteur auquel vous prêtez votre véhicule. Est-il « conducteur secondaire », c’est-à-dire fait-il partie des conducteurs désignés au contrat d’assurance auto, ou bien « conducteur occasionnel » ?

En cas de sinistre responsable par un conducteur occasionnel, c’est le coefficient de l’assuré principal qui sera impacté. Ainsi, le conducteur occasionnel, pourtant totalement responsable de l’accident, gardera son coefficient CRM intact. En effet, le conducteur occasionnel est considéré sous la responsabilité du souscripteur principal du contrat. Il en est de même en cas d’accident responsable avec le véhicule à l’insu du propriétaire.

Si le conducteur secondaire, inscrit au contrat d’assurance auto du souscripteur, est responsable d’un accident, le coefficient CRM du conducteur principal sera impacté directement… tout comme celui du conducteur secondaire aussi ! En effet, partager sa voiture revient ici à partager les responsabilités en cas d’accident. Cela signifie également que les deux conducteurs profitent mutuellement de chaque année sans accident responsable.

Comment faire remonter son bonus malus après un ou des sinistres responsables ?

Si vous avez eu plusieurs sinistres responsables et ayant donc atteint un malus, il existe plusieurs solutions pour récupérer un bonus et voir sa prime d’assurance baisser. En effet, au bout de deux ans sans sinistre responsable, votre malus disparaît et votre bonus malus revient à 1. Il s’agit de la règle de descente rapide.

Changer d’assureur ou de véhicule assuré ne pourra pas effacer votre bonus malus. En effet, ce coefficient est lié à un conducteur et non pas à un véhicule ou à un assureur. Les informations sont ainsi transférées d’un assureur à l’autre.

Que devient mon bonus si je change d’assureur ?

Le coefficient CRM est rattaché à un assuré, et donc au conducteur. Si vous décidez de changer d’assureur, votre coefficient sera également transféré au nouvel assuré. Les informations sont transmises par votre ancien assureur au nouveau. Vous n’avez donc rien à faire ! De même si vous vendez votre véhicule, vous conserverez le même score.

Il n’est donc pas possible de se débarrasser d’un malus ! Si vous rencontrez des difficultés à changer d’assureur à cause de votre malus, sachez que certains assureurs se sont spécialisés dans les conducteurs malussés. Résilier un contrat d’assurance est facile depuis l’instauration de la loi Hamon en assurance.

Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer vos assurances n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Lyanne est la première plateforme capable de réaliser le diagnostic de votre couverture d’assurance en moins de 5 minutes. Vous savez désormais si vous êtes bien couvert ! Notre veille permanente et notre connaissance des offres du marché permettent à nos experts de mieux vous conseiller et de vous proposer une protection adaptée à vos besoins au meilleur prix.

Faire le point sur vos contrats d’assurance ? Lyanne est là.

“J’avais perdu le sommeil et beaucoup de temps. En deux jours Lyanne m’a fait retrouver le sourire. Ils sont à mes côtés et je me sens plus forte”
Moïse. Paris.