Reprise d’un véhicule diesel : tout savoir

Avec les restrictions croissantes sur l’utilisation des véhicules polluants dans les villes, beaucoup de conducteurs cherchent à se séparer de leur véhicule polluant. Il n’est pas simple d’obtenir un bon prix pour la reprise de son véhicule diesel. En effet, le nombre de véhicules diesel sur le marché augmente tandis que la demande ne cesse de diminuer. Cela est dû non seulement au niveau de pollution d’un moteur diesel mais également au fait qu’un véhicule diesel décote plus rapidement qu’un véhicule avec un autre type de motorisation et que ses frais de réparation et d'assurance sont plus élevés. Comment effectuer une bonne reprise d’un véhicule diesel ? Comment bénéficier de la prime à la conversion ? Lyanne vous guide.

En résumé …
La reprise d’un véhicule diesel n’est pas simple. En effet, beaucoup de particuliers souhaitent revendre leur modèle diesel et il y a de moins en moins d’acheteurs intéressés. Si vous vous tournez vers les concessionnaires, prenez le temps d’évaluer toutes les options possibles. Faites faire plusieurs devis et comparez-les. Si vous comptez vous séparer de votre véhicule diesel pour vous tourner vers un véhicule moins polluant, il est important de vous renseigner sur la prime à la conversion et son fonctionnement.

Comment effectuer une bonne reprise d’un véhicule diesel ?

Tout d’abord, il vous faut commencer par une évaluation de votre véhicule. Vous pouvez vous rendre dans un concessionnaire ou faire cela en ligne. Par ces méthodes, vous recevez une évaluation gratuite de votre véhicule. 

Ne sautez pas sur la première offre qui vous est proposée, continuez à faire le tour de tous les concessionnaires pour être certain de vous tourner vers l’offre la plus avantageuse. Vous pouvez également tenter de vendre votre véhicule à un particulier mais cela est difficile. En effet, le marché est saturé de particuliers souhaitant revendre leur véhicule diesel. Non seulement cela sera long mais vous n’êtes pas assuré d’y être réellement gagnant sur un plan financier. 

Quels sont les inconvénients d’un véhicule diesel qui rendent sa reprise difficile ?

Si le marché est saturé, c’est parce qu’un véhicule diesel comporte plusieurs inconvénients qui rendent ce type de moteur de moins en moins attractif. Tout d’abord, les véhicules diesel sont très polluants, même les modèles récents. Ils sont également plus bruyants. Avec les nouvelles restrictions de conduite au sein des villes, les véhicules diesel sont de moins en moins prisés. 

De plus, un moteur diesel demande plus d’entretien que les autres types de motorisation. Les réparations et les changements de pièces sont également plus onéreux que pour un autre moteur. Cela s’accompagne des frais d’assurances plus élevés. En moyenne, la prime d’assurance est, en effet, 10 % et 15 % plus élevée pour ce type de moteur. 

La conséquence de tout cela est la décote rapide des véhicules diesel. Qu’il s’agisse de modèles d’occasion ou de modèles neufs, les ventes sont en chute libre depuis quelques années. La reprise de véhicule diesel est encouragée par l’état qui a mis en place une prime à la conversion pour les conducteurs qui souhaitent s’orienter vers un modèle plus propre.

C’est quoi la prime à la conversion ?

La prime à la conversion (ou prime à la casse) est un dispositif mis en place par le gouvernement en 2014. Cependant, les conditions d’application évoluent chaque année. Et bonne nouvelle, il a été renouvelé pour 2022. 

Concrètement, ce dispositif permet aux automobilistes prévoyant d’acheter un nouveau véhicule peu polluant d’obtenir une subvention pour cet achat. 

L’objectif est de renouveler le parc automobile français et de favoriser l’achat de véhicules plus écologiques. On y retrouve les moteurs hybrides, les moteurs électriques ou les véhicules thermiques (véhicules diesel ou essence) classés crit’air 1 et émettant moins de dioxyde de carbone. 

Bon à savoir : la prime à la casse est cumulable avec le bonus écologique. Il s’agit d’une autre subvention visant à inciter les conducteurs à acheter une voiture moins polluante. Ici, l’aide est octroyée si vous mettez votre voiture à la casse. 

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Quelles conditions pour bénéficier de la prime à la conversion ?

Pour bénéficier de la prime à la casse, l’automobiliste doit remplir certaines conditions :

– avoir plus de 18 ans ;
– être domicilié en France,

Mais ces deux conditions ne sont pas suffisantes à elles seules. Les plus importantes concernent l’ancien véhicule et le nouveau.

Mettre à la casse un véhicule polluant

Avant de mettre au rebut votre ancienne voiture, il convient de voir les critères de pollution. Pour l’octroi de la prime à la conversion, le gouvernement admet les conditions suivantes : 

– une voiture particulière ou une camionnette ; 

– une voiture dont la première immatriculation est antérieure à 2006 pour les véhicules essence, et 2011 pour les moteurs diesel ; 

– une voiture en possession depuis au moins un an ; 

– une immatriculation en France, soit avec une série normale, soit avec un numéro définitif ; 

– une absence de gage sur le véhicule remis en destruction ; 

– si le véhicule est endommagé (conformément aux dispositions des articles L.3217- 1 à L.327-6 du Code de la route), il doit être assuré depuis plus d’un an ; 

– une remise en destruction au sein d’un centre de VHU (véhicule hors d’usage) agréé, ou une installation agréée de dépollution et de démontage. 

Enfin, la date de mise à la casse doit être comprise entre les 3 mois précédant l’achat du véhicule moins polluant ou les 6 mois suivant son acquisition. 

Mais c’est surtout l’achat ou la location d’un véhicule écologique qui vous permettra de bénéficier de cette prime. 

Acheter ou louer un véhicule peu polluant

Pour bénéficier de la prime à la conversion, c’est l’achat d’un véhicule peu polluant qui importe. Il peut s’agir d’un véhicule neuf ou d’occasion, l’important est son faible impact écologique. Mais attention, car il faut également prendre en compte le montant du revenu fiscal de référence du conducteur. 

Un revenu fiscal de référence inférieur à 13 489 € par part

Pour les foyers les plus modestes, le choix du véhicule moins polluant est plus large. Ainsi, ils pourront bénéficier de cette subvention, dès lors qu’ils acquièrent l’un des modèles suivants : 

– une voiture électrique présentant un taux d’émission de CO2 inférieur ou égal à 20 g/km ; 

– une voiture ou une camionnette hybride rechargeable présentant un taux d’émission de CO2 inférieur ou égal à 50g/km ; 

– un véhicule thermique classé Crit’Air1 et présentant un taux d’émission de CO2 inférieur ou égal à 20g/km. Pour rappel, la vignette Crit’Air 1 est attribuée aux véhicules essence respectant la norme Euro VI et dont la première immatriculation est postérieure au 1er janvier 2014. 

Et si vous gagnez plus, les conditions diffèrent. 

Un revenu fiscal de référence supérieur à 13 489 € par part

L’achat d’une voiture peu polluante reste la norme. Cependant, si votre revenu fiscal de référence excède ce plafond, les critères d’éligibilité de la voiture neuve (ou d’occasion) sont plus stricts. En effet, seuls les véhicules électriques ou hybrides sont concernés. Ainsi, vous ne pourrez sélectionner un véhicule essence ou diesel. Et ce, même s’il répond aux conditions de la classification Crit’Air 1. 

Dans tous les cas, quelle que soit votre situation fiscale, les conditions ci-dessous doivent également être réunies : 

– un achat ou une location longue durée (plus de deux ans) ; 

– un prix d’achat inférieur à 60 000 € (il descend à 50 000 € pour les véhicules classés Crit’Air1) ; 

– un certificat d’immatriculation délivré en France avec un numéro définitif ; 

– un véhicule d’occasion non endommagé ; 

– une interdiction de revendre pendant une période de 6 mois (ou 6000 kilomètres de distance parcourue). 

Bon à savoir : Tous les véhicules terrestres à moteur sont concernés par la subvention. Ainsi, les deux roues, trois roues ou quadricycle peuvent bénéficier de la prime à la conversion. 

Dans ce cas, ces véhicules devront être sans batterie au plomb, et avoir une puissance moteur d’au moins 2 ou 3 kw. 

Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer vos assurances n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Lyanne est la première plateforme capable de réaliser le diagnostic de votre couverture d’assurance en moins de 5 minutes. Vous savez désormais si vous êtes bien couvert ! Notre veille permanente et notre connaissance des offres du marché permettent à nos experts de mieux vous conseiller et de vous proposer une protection adaptée à vos besoins au meilleur prix.

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Choisissez Lyanne !

Albane S.

Utilisatrice depuis 2021

Très pro, équipe réactive, service de qualité. Je recommande les yeux fermés !

Louis S.

Utilisatrice depuis 2020

Service au top, enfin des réponses claires sur le contenu de mes contrats d’assurance. Et en plus, une équipe ultra disponible en cas de question.

Edwige G.

Utilisatrice depuis 2021

Très efficace et
super service client!
Je recommande.