Comment déterminer son capital mobilier à assurer ?

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance habitation, il est nécessaire de déterminer le capital mobilier à garantir, pour percevoir la bonne indemnisation en cas de sinistre. Il faut alors estimer votre capital mobilier. Comment y parvenir ? Quels sont les risques d’une mauvaise estimation ? Lyanne vous accompagne et répond à vos questions.

En résumé …
Le saviez-vous ? Déterminer correctement son capital mobilier est clé pour être correctement indemnisé en cas de sinistre et payer le juste prix pour son assurance multirisque habitations. Pour le déterminer, pas de miracle ! Il est conseillé de faire l’inventaire de ses biens et de collecter un maximum de factures et de photos qui faciliteront les démarches en cas de sinistre. Les objets de valeur et objets précieux devront faire l’objet d’une déclaration spécifique.

Qu'est-ce que le capital mobilier ?

Le capital mobilier désigne la valeur totale des biens contenus dans votre logement assuré. Il comprend les meubles, l’électroménager, l’équipement audiovisuel, informatique, mais aussi les vêtements, la décoration (rideaux, tapis, miroirs…), le matériel de loisirs, de bricolage et de jardinage. Attention, les objets précieux et de valeur tels que les bijoux ou les œuvres d’art en sont exclu, et doivent dépendre d’une garantie supplémentaire.

Le capital mobilier, également appelé patrimoine mobilier, est la valeur totale des biens et objets personnels contenus dans le logement assuré. Plus spécifiquement, les capitaux mobiliers comprennent :

– Les meubles
– Les éléments encastrés comme les cuisines ou les salles de bains
– Les éléments de décoration : tapis, rideaux, coussins…
– L’électronique : télévision, ordinateurs, tablettes, smartphones…
– Les équipements de loisirs : livres, jouets, instruments de musique, matériel de bricolage…
– Les vêtements…

Autrement dit, il s’agit de tous les biens que vous emporteriez lors d’un déménagement.

A contrario, d’autres biens ne sont pas inclus dans le patrimoine mobilier et ne seront pas assurés par votre assurance habitation :

– Votre argent : espèces, chèques…
– Le patrimoine financier : un compte en banque, une assurance vie…
– Les animaux : seule une assurance santé chiens-chats pourra couvrir les dommages causés à votre animal
– Les véhicules garés dans votre garage ou sur votre terrain : ils seront couverts par une assurance auto ou moto
– Les objets précieux : bijoux, tableaux sont explicitement indiqués dans vos conditions particulières

Le capital mobilier n’est pas à confondre avec le capital immobilier composé des biens que l’on ne peut déplacer : un terrain, un immeuble, un appartement…

Pourquoi évaluer votre patrimoine mobilier ?

Pour être bien indemnisé après un sinistre

L’assureur se base sur la valeur déclarée de vos biens pour fixer le tarif d’assurance habitation et pour vous indemniser après un sinistre. Elle ne pourra pas vous rembourser plus que le montant indiqué à la souscription. Veillez donc à donner le montant le plus exact possible pour rentrer dans vos frais.


Ainsi, si vous avez déclaré 30 000€ de biens lors de la souscription à votre assurance multirisques habitation et qu’un incendie ravage votre logement, votre assureur vous remboursera 30 000€. Si la valeur de vos biens était finalement de 40 000€, 10 000€ resteront à votre charge.


Il est donc parfois préférable de déclarer une valeur globale légèrement supérieure pour anticiper l’éventuelle acquisition prochaine de biens de valeur. En revanche, il est important de ne pas trop surestimer la valeur de vos biens car cela engendrerait une prime d’assurance plus élevée et l’assureur peut estimer que vous avez effectué une fausse déclaration et annuler le contrat.

Comment évaluer votre capital mobilier ?

Faites l’inventaire de votre logement

Afin d’estimer au plus juste la valeur de votre capital mobilier, il est conseillé de dresser un inventaire précis de l’ensemble de vos biens. L’idéal est donc de faire le tour de toutes les pièces de votre habitation pour lister les biens qu’elles contiennent sans oublier vos dépendances (cave, grenier, garage…). Vous pourrez ainsi répertorier vos meubles, vêtements, appareils électroménagers et informatiques… En complément de cet inventaire, répertoriez le maximum de factures ou, à défaut, des estimations des biens.

Ce travail préalable vous permettra d’estimer au mieux le capital mobilier à assurer et à accélérer les démarches auprès de votre assureur en cas de sinistre.

Vous avez la flemme ?! Vous pouvez également faire appel à un expert mandaté par votre assureur pour évaluer votre capital mobilier.

Une réévaluation régulière de votre capital mobilier est nécessaire

Au fil des années, votre capital mobilier évolue :

– Vous pouvez, en effet, faire l’acquisition de nouveaux biens. Le montant total de la valeur de vos biens peut alors dépasser le plafond défini avec votre assureur. Il est, dans ce cas, important d’informer votre assureur pour qu’il puisse réestimer le capital mobilier à couvrir.

– Vos biens se dévaluent au fil du temps. Chaque année qui passe fait perdre de la valeur à vos biens mobiliers, à un rythme plus ou moins rapide selon leur nature. Un taux de vétusté, qui tient compte de la dépréciation de vos biens avec le temps, s’applique. Les assureurs estiment, en général, que les appareils informatiques perdent 30% de leur valeur tous les ans, 20% pour le matériel hi-fi et 10% pour les meubles et objets courants.

Comment protéger votre capital mobilier ?

En fonction du contrat que vous souscrivez, vous pouvez vous assurer vos biens selon deux valeurs : la valeur d’usage ou la valeur à neuf.

Le remboursement valeur à neuf : le bien sera, alors, indemnisé à hauteur de sa valeur d’achat, facture à l’appui. Les biens peuvent également être remplacés (ou réparés) sur cette même valeur à neuf. Le remplacement doit alors se faire dans les 6 mois après la déclaration du sinistre.

Le remboursement valeur d’usage : vos biens seront alors indemnisés selon sa valeur le jour du sinistre. Il prend donc en compte la vétusté de l’objet dans le calcul de sa valeur. Plus votre bien sera ancien, moins il aura de valeur.
Evidemment les contrats proposant un remboursement valeur à neuf seront plus chers. En tout état de cause, veillez à bien sécuriser votre logement lors de vos départs en vacances pour limiter les risques de vol.

Le saviez-vous ? Seuls des contrats premium protègent vos objets personnels en vacances. Veillez à vérifier votre contrat avant de partir pour plus de sérénité ! De même, certains biens ne sont généralement pas couverts par une assurance multirisques habitation classique. Des assurances spécifiques devront donc être souscrites : assurance vélo, assurance mobile et même assurance drone. L’assurance s’adapte, en effet, aux nouveaux besoins et aux nouvelles technologies.

Les objets de valeur et objets précieux

D’après l’enquête « Cadre de vie et sécurité » réalisée par l’INSEE, les bijoux sont les plus souvent dérobés lors d’un cambriolage. Etes-vous sûrs d’être bien assurés ? Les objets de valeur (mobilier ancien, tableaux de maître, œuvres d’art …) et les objets précieux (lingots d’or, bijoux, métaux précieux…) ne sont souvent pas pris en compte dans le montant du capital mobilier assuré.

Afin de les assurer correctement, il est nécessaire de procéder à une évaluation de ces biens par un commissaire-priseur ou un expert, qui saura déterminer leur valeur en fonction des prix du marché.

Plusieurs approches d’expertise co-existent :

– 1e option : vous adresser à un expert indépendant pour souscrire à un contrat dit en « valeur déclarée ». Aucun justificatif n’est demandé au moment de la souscription. En revanche, en cas de sinistre, vous devrez apporter la preuve de la valeur de vos biens.

– 2e option : vous appuyer sur l’expert conseillé par votre assurance. Il s’agit là d’un contrat dit en « valeur agréée ». La valeur des biens est déterminée par une expertise à vos frais. En cas de sinistre, l’assureur vous indemnise sur la base de cette valeur agréée fixée par l’expert, que la cote de l’objet ait baissé ou augmenté.

Si la valeur de ce capital d’objets de valeur se situe en deçà de 20 000€, votre contrat d’assurance habitation peut les prendre en compte en option. Si elle les excède, il faudra souscrire une assurance spécifique qui les couvrira alors en cas de sinistre. Selon le montant à couvrir, l’assureur peut vous contraindre à mettre en place des solutions de sécurité et de prévention (alarme, coffre-fort…).


Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer un sinistre n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Sur simple demande, nous préparons votre dossier d’indemnisation et déclarons votre sinistre à l’assureur. Nous nous chargeons des relances et vous accompagnons du suivi de votre dossier jusqu’à l’indemnisation.

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Choisissez Lyanne !

Albane S.

Utilisatrice depuis 2021

Très pro, équipe réactive, service de qualité. Je recommande les yeux fermés !

Louis S.

Utilisatrice depuis 2020

Service au top, enfin des réponses claires sur le contenu de mes contrats d’assurance. Et en plus, une équipe ultra disponible en cas de question.

Edwige G.

Utilisatrice depuis 2021

Très efficace et
super service client!
Je recommande.