Quelle assurance pour le covoiturage ?

7 avril 2022
Lise Clot
Découvrir Lyanne
Quelle assurance pour le covoiturage ?
Accueil
»
Comment trouver la meilleure assurance auto
»
Le blog auto : comment acheter, vendre et entretenir son véhicule ?
»
Quelle assurance pour le covoiturage ?

Que cela soit pour un trajet quotidien ou de plus longs trajets, le covoiturage séduit de plus en plus et fait beaucoup d’adeptes en France. Cette solution économique permet également d’améliorer son empreinte écologique. Pourtant est-il nécessaire de souscrire une assurance covoiturage ? Comment sont assurés passagers et conducteurs de la voiture en cas de sinistre ? Lyanne fait le point avec vous sur le sujet !

En résumé …
Le covoiturage est le transport de plusieurs usagers dans un même véhicule pour un trajet, long ou court, à caractère exceptionnel ou régulier, tout en partageant les frais relatifs au transport.
Le conducteur désigné d’un covoiturage doit être assuré par le minimum légal de la garantie Responsabilité Civile afin d’indemniser d’éventuelles victimes en cas d’accident.
Par conséquent, il est tout à fait légal de prendre avec soi des passagers dans son véhicule. Qu’il s’agisse de covoitureurs ou d’auto-stoppeurs, ils seront automatiquement couverts par cette protection dédiée.
Si votre contrat d’assurance auto est parfaitement adapté pour votre conduite personnelle, il peut ne plus être adapté lorsqu’il s’agit de faire du covoiturage.
Si vous souhaitez prendre la route en toute sérénité, n’hésitez pas à prendre contact auprès de votre assureur pour déterminer s’il est nécessaire de faire évoluer votre contrat.

Qu’est-ce que le covoiturage ?

Le covoiturage est le transport de plusieurs usagers dans un même véhicule pour un trajet, long ou court, à caractère exceptionnel ou régulier, tout en partageant les frais relatifs au transport.
Le covoiturage engendre les frais suivants : le carburant utilisé, les parkings pour le stationnement du véhicule ou encore les péages sur les routes payantes.

Il existe globalement 2 types de covoiturage :

– L’utilisation alternée de plusieurs véhicules appartenant à différents conducteurs ;
– L’utilisation par plusieurs personnes d’un seul et même véhicule avec un conducteur désigné ou non et partage des frais.

Faut-il souscrire une assurance covoiturage ?

Le conducteur désigné d’un covoiturage doit être assuré par le minimum légal de la garantie Responsabilité Civile afin d’indemniser d’éventuelles victimes en cas d’accident.
Par conséquent, il est tout à fait légal de prendre avec soi des passagers dans son véhicule.
Qu’il s’agisse de covoitureurs ou d’auto-stoppeurs, ils seront automatiquement couverts par cette protection dédiée.
En cas de sinistre, les passagers d’un véhicule sont considérés comme des tierces personnes et seront donc indemnisés par l’assurance auto du conducteur responsable du sinistre.

C’est aussi le cas pour les sociétés de mise en relation des conducteurs avec les passagers via leurs plateformes dédiées qui prévoient généralement des garanties spécifiques (prise en charge des frais de train ou de taxi, de dépannage, d’hébergement, …). 

Faut-il souscrire à une assurance covoiturage ?

Si votre contrat d’assurance auto est parfaitement adapté pour votre conduite personnelle, il peut ne plus être adapté lorsqu’il s’agit de faire du covoiturage.

Cette solution écologique pose en effet quelques questions particulières :

Êtes-vous bien couvert pour les situations de covoiturage à domicile/lieu de travail ?

– Quels niveaux de franchise s’appliquent en cas de sinistre ?

– Votre contrat prévoit-il une clause de conduite exclusive ou avez-vous le droit de prêter le volant à l’un des passagers ? Et si oui, dans quelles conditions ?

– Si vous conduisez un véhicule de fonction, êtes-vous autorisé à pratiquer le covoiturage ?

Si vous souhaitez prendre la route en toute sérénité, n’hésitez pas à prendre contact auprès de votre assureur pour déterminer s’il est nécessaire de faire évoluer votre contrat :

– En matière de protection des personnes, et notamment du conducteur (indemnisation des dommages corporels…) ;

– En matière de protection des biens…

– En matière d’assistance (assistance 0km, assistance déplacement aux personnes et au véhicule…) ;

Sachez que des aides existent pour vous soutenir dans cette démarche favorable à l’environnement. Par exemple, certaines régions mettent en place des incitations financières. D’autres aides peuvent prendre la forme d’une prise en charge d’une partie de vos frais dans le cadre du forfait mobilités durables.

Comment souscrire à une assurance covoiturage pas chère ?

Si vous envisagez de pratiquer le covoiturage, pensez avant tout à vous renseigner sur l’assurance auto la plus adaptée en la matière en comparant les différents contrats sur le marché.
Nos experts chez Lyanne peuvent vous accompagner dans votre recherche pour trouver l’assurance covoiturage la plus adaptée à vos besoins.
A noter que si vous comptez faire du covoiturage en Europe, l’assurance covoiturage ne sera pas la même que pour un trajet en France, du fait des nombreuses exclusions de garanties existantes pour la conduite à l’étranger.

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Gérer vos assurances


Les exclusions de l’assurance covoiturage

Si le conducteur décide de prêter son volant à un autre usager afin de procéder à une rotation pour se reposer, par exemple, quelque temps la situation se complique.

Vous devez vérifier dans cette situation que la clause d’exclusivité n’est pas applicable. En effet cette disposition n’autorise pas le titulaire de l’assurance auto à laisser un tiers conduire sa voiture.

Si vous décidez de supprimer cette clause de conducteur exclusif, une surprime peut être appliquée.

Par ailleurs, le prêt de véhicule peut constituer une exclusion de garantie par la compagnie d’assurance, notamment s’il s’agit d’un jeune conducteur.
Par exemple, si la personne à qui l’on souhaite prêter son véhicule dispose de moins de 3 ans de permis (ou 2 ans avec conduite accompagnée), attendez-vous à vous voir appliquer une majoration de la franchise de l’assurance jeune conducteur en cas de sinistre, dans l’éventualité où la clause d’exclusivité a été supprimée.

En ce qui concerne le conducteur occasionnel, il n’est pas déclaré dans le contrat et ne bénéficie pas du même niveau de protection que le conducteur principal, à la différence du conducteur secondaire .

De la même manière, l’utilisation d’une voiture de fonction peut exclure la présence de passagers.

Chaque conducteur est tenu de vérifier son contrat auprès de son employeur avant utilisation. Vérifiez alors qu’il dispose de garanties suffisantes et qui lui conviennent pour conduire le véhicule prêté.

A ce titre, certains trajets peuvent faire l’objet d’une exclusion de garantie, comme ceux du domicile jusqu’au lieu de travail. Les compagnies d’assurance souhaitant rendre le covoiturage exceptionnel.

Passager de covoiturage, quelles précautions prendre ?

Même si vous ne prenez pas le volant, il est nécessaire d’effectuer quelques vérifications avant d’effectuer votre trajet en tant que passager d’un covoiturage, à savoir :
– Vérifier que le véhicule est bien en règle en demandant la présentation du certificat d’immatriculation (carte grise) ;
-Vérifier que le véhicule est assuré en regardant la vignette d’assurance auto collée sur le pare-brise ;
– Vérifier que la clause d’exclusivité a été retirée si vous devez prendre le volant afin d’être assuré en cas de sinistre ;
– Vérifier la validité du permis de conduire du conducteur ;
– Prévenir l’assureur du conducteur principal si vous justifiez du statut de conducteur novice pour vérifier l’existence d’une augmentation de la franchise ou non en cas de sinistre.

Comment être indemnisé pour un sinistre arrivé lors d’un covoiturage ?

Lors d’un covoiturage vous êtes victime d’un accident ?
Sachez que les règles d’indemnisation varient selon votre situation :

Si vous êtes un passager : Vous serez indemnisé par la compagnie d’assurance du véhicule, au titre de la garantie de responsabilité civile.

Si vous êtes le conducteur : Si votre contrat d’assurance comporte une « garantie protection corporelle du conducteur », et que vous avez été blessé dans l’accident dont vous êtes responsable, vous serez indemnisé par votre assurance.

Si votre véhicule est endommagé : Le montant du remboursement des dommages matériels constatés sur le véhicule va dépendre des garanties du contrat et des responsabilités de chaque intervenant.
Ainsi, si votre contrat d’assurance ne prévoit pas de garanties dommages au véhicule et que la responsabilité totale du conducteur est engagée, les dommages matériels ne seront pas remboursés par l’assurance.

Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer vos assurances n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Lyanne est la première plateforme capable de réaliser le diagnostic de votre couverture d’assurance en moins de 5 minutes. Vous savez désormais si vous êtes bien couvert ! Notre veille permanente et notre connaissance des offres du marché permettent à nos experts de mieux vous conseiller et de vous proposer une protection adaptée à vos besoins au meilleur prix.

Faire le point sur vos contrats d’assurance ? Lyanne est là.

“J’avais perdu le sommeil et beaucoup de temps. En deux jours Lyanne m’a fait retrouver le sourire. Ils sont à mes côtés et je me sens plus forte”
Moïse. Paris.