Limitations de vitesse jeune conducteur : ce qu’il faut savoir

5 mars 2022
Leslie Pinsard
Découvrir Lyanne
Limitations de vitesse jeune conducteur : ce qu’il faut savoir
Accueil
»
Comment trouver la meilleure assurance auto
»
Comment choisir une assurance auto jeune conducteur ?
»
Limitations de vitesse jeune conducteur : ce qu’il faut savoir

Vous avez obtenu votre permis de conduire ? Félicitations ! Cela signifie que vous êtes apte à conduire. Cependant, vous n’avez pas encore suffisamment d’expérience sur la route pour avoir vraiment tous les bons réflexes. C’est justement pour cette raison que le Code de la Sécurité Routière prévoit des limitations de vitesse pour un jeune conducteur. Alors quelles sont-elles ? C’est ce que nous allons voir.

En résumé …
Après l’obtention du permis de conduire, le jeune conducteur en période probatoire pendant 3 ans (sauf conduite accompagnée). Cela a plusieurs incidences. D’une part, les limitations de vitesse pour jeunes conducteurs sont plus strictes. D’autre part, le capital de points est moins élevé que pour un conducteur expérimenté.

Limitations de vitesse pour un jeune conducteur

Du fait de leur manque d’expérience sur la route, les apprentis conducteurs se voient imposer quelques règles spécifiques. Notamment en matière de limitation de vitesse sur la voie rapide. Mais il faut savoir que ces dernières varient en fonction du type de route sur lesquelles vous roulez.

Les limitations de vitesse pour jeune conducteur sur autoroute

C’est la voie la plus rapide qui existe en France. Généralement payante, elle se caractérise par les points suivants :
– Une route à sens unique à deux voies minimum (la plupart du temps, vous verrez trois voies) ;
– Un terre-plein central séparant les deux sens de circulations ;
– Des voies d’accès uniques ;
– Une conduite limitée aux véhicules rapides (scooters, vélos ou piétons n’y ont donc pas leur place) ;
– Des équipements spécifiques, comme les aires de repos, stations essence, service de restauration, etc.

En plus des avantages de l’autoroute, elle permet également aux automobilistes de conduire à une vitesse de 130 km/h. En France, vous ne trouverez pas plus rapide, à l’exception des circuits de rallye.
Cela dit, pour les jeunes conducteurs, la limitation de vitesse est portée à 110 km/h.

À noter : par temps de pluie, les conducteurs expérimentés doivent aussi respecter la vitesse de 110 km/h. Mais pour les jeunes conducteurs, cela ne change rien. En plus de réduire la vitesse, on vous recommande de vérifier la pneumatique en cas d’intempérie.

Les limitations de vitesse pour jeune conducteur sur les routes à accès réglementé

Cette route est caractérisée par un panneau bleu et une voiture blanche.
Ici, vous retrouverez plusieurs caractéristiques de l’autoroute (notamment le terre-plein central, l’interdiction aux véhicules lents et les deux voies à sens unique).

Cependant, cette route est moins rapide que l’autoroute, puisque la vitesse est limitée à 110 km/h. Et pour les jeunes conducteurs, il faudra respecter la limitation de vitesse à 100 km/h.

Les limitations de vitesse pour jeune conducteur sur les autres types de route

Outre les voies rapides, il existe d’autres types de routes en France :
Les agglomérations : ici, la vitesse limite est à 50 km/h.

Les zones sensibles : c’est notamment le cas des centres-villes ou des zones à proximité des écoles. Dans ce cas, vous ne pourrez pas rouler à plus de 30 km/h.

Les routes nationales et départementales dépourvues de séparateur central : la vitesse maximale autorisée est à 80 km/h (depuis 2018).

Dans toutes ces hypothèses, le jeune conducteur doit respecter les mêmes règles de vitesse que les conducteurs plus expérimentés.

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Gérer vos assurances

Outre la limitation de vitesse pour un jeune conducteur, le permis à points

Le principe du permis à points

Les jeunes conducteurs ont un permis probatoire. Ainsi, contrairement aux conducteurs expérimentés, leur nombre de points est à 6 (au lieu de 12). Les points restants sont alors acquis avec le temps et l’expérience. Plus précisément, ils gagnent 2 points pour chaque année de conduite. Ainsi, les jeunes conducteurs pourront récupérer des points de la manière suivante :
– 6 points la première année de conduite ;
– 8 points la deuxième année de conduite ;
– 10 points la troisième année de conduite ;
– 12 points après 3 ans révolus avec le permis de conduire.
Encore faut-il que les jeunes conducteurs ne commettent aucune infraction au Code de la route

Les conséquences d’un excès de vitesse pour les jeunes conducteurs

Si le jeune conducteur commet une infraction (comme un excès de vitesse), il risque de voir son solde de points drastiquement diminué.

D’ailleurs, le jeune automobiliste pourrait même perdre son permis de conduire s’il conduit beaucoup plus rapidement que la limite autorisée.
Et pour cause, les points sont retirés de la manière suivante :

Un excès de vitesse de moins de 30 km/h : 2 points sont retirés du permis de conduire. Ici, il est possible de continuer à conduire malgré la période probatoire. Cependant, la récupération de points, telle que vue précédemment, s’interrompt. Le jeune conducteur devra donc attendre 3 années complètes pour récupérer ses 12 points.
En outre, il devra également payer une amende forfaitaire de 135 €.

Un excès de vitesse de plus de 30 km/h : ici, le conducteur perd entre 4 à 6 points. S’il ne perd que 4 points, l’apprenti automobiliste peut encore conduire. Cependant, il devra impérativement réaliser un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Un excès de vitesse de plus de 50 km/h : le jeune conducteur perd automatiquement ses 6 points. Si vous êtes lors de votre première année de permis de conduire, vous perdez alors votre permis de conduire. Dans ce cas, vous recevrez un courrier 48SI vous notifiant l’annulation de permis.

Lorsque le jeune conducteur est titulaire du permis de conduire (et donc qu’il a 12 points), il pourra se débarrasser de son fameux A qui est collé à l’arrière du véhicule.

Et le choix de l’assurance auto

De par son manque d’expérience, le jeune conducteur se verra généralement proposer des montants de cotisations d’assurance plus élevés.
Dans ce cadre, il est préférable de bien choisir son contrat d’assurance. Celui-ci doit être adapté aux besoins de l’apprenti automobiliste. Et bien souvent, la formule au tiers est suffisante au regard de la valeur de la voiture. D’autant plus que c’est la moins chère.
Cela dit, si vous souhaitez améliorer les niveaux de garantie offerts, il convient de respecter le Code de la route et les limitations de vitesse. Cela vous permettra d’améliorer votre coefficient de bonus-malus. Et donc, de bénéficier de primes plus avantageuses.

Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer vos assurances n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Lyanne est la première plateforme capable de réaliser le diagnostic de votre couverture d’assurance en moins de 5 minutes. Vous savez désormais si vous êtes bien couvert ! Notre veille permanente et notre connaissance des offres du marché permettent à nos experts de mieux vous conseiller et de vous proposer une protection adaptée à vos besoins au meilleur prix.

Faire le point sur vos contrats d’assurance ? Lyanne est là.

“J’avais perdu le sommeil et beaucoup de temps. En deux jours Lyanne m’a fait retrouver le sourire. Ils sont à mes côtés et je me sens plus forte”
Moïse. Paris.