Dégât des eaux au plafond, que faire ?

Un écoulement d’eau est apparu dans votre salon ? Votre plafond laisse transparaître une auréole ? Adoptez les bons réflexes face à un dégât des eaux au plafond ! Identifiez l’origine de la fuite, stoppez là, et commencez à sécuriser le logement en plaçant des récipients pour recueillir les gouttes d’eau. Lyanne vous accompagne dans les démarches à suivre et répond à toutes vos questions.

En résumé …
De l’eau s’écoule de votre plafond ? Pas de panique ! Face à un dégât des eaux au plafond, il faut avant tout identifier la cause de la fuite d’eau, et stopper la fuite d’eau si possible. Sécurisez au maximum votre logement en coupant l'arrivée d’eau et l’électricité. Si la fuite d’eau provient du logement de l’étage au-dessus, contactez votre voisin pour qu’il fasse le nécessaire. Préparez votre déclaration de sinistre à envoyer à votre assurance dans un délai de 5 jours ouvrés suivant l’incident. Le responsable de la fuite d’eau actionnera son assurance.

Les réflexes à adopter face à un dégât des eaux au plafond

Priorité n°1 : identifiez la cause du dégât des eaux de votre plafond

Que faire en cas de dégât des eaux ?

Dans cette situation le temps presse, vous devez agir rapidement.
Tout d’abord, identifiez la source de la fuite d’eau qui a causé le dégât des eaux à votre plafond.
Cela vous permettra de stopper la fuite et de retrouver un environnement plus sain.
La connaissance de l’origine de la fuite d’eau sert aussi à déterminer la responsabilité du sinistre pour obtenir une indemnisation.

Les causes étant multiples, parmi les potentielles causes de dégât des eaux, il peut s’agir:
– d’un débordement
– de la fuite d’un lave-vaisselle
– d’un lave-linge à l’étage supérieur.
Si vous habitez dans un immeuble, contactez le voisin du dessus ou le gardien pour trouver l’origine de la fuite.

Le saviez-vous ?
Vous pouvez faire appel à un plombier pour la recherche de la fuite d’eau si vous ne parvenez pas à identifier seul l’origine du dégât des eaux. Dans le cadre de la convention IRSI, la recherche de fuite l’intervention doit être prise en charge par votre assurance.

Priorité n°2 : Limiter l’ampleur des dommages au plafond de votre dégât des eaux

Si votre logement est un duplex ou une maison, coupez immédiatement l’arrivée d’eau et évitez tout risque d’électrocution et de court-circuit en coupant l’électricité.
Si le dégât des eaux provient du voisin du dessus, contactez-le afin qu’il coupe l’eau. En l’absence de ce dernier, il faut vous référer au gardien ou au syndic de l’immeuble.
Protégez vos appareils et vos objets précieux. Dès lors que l’origine du dégât des eaux au plafond est identifiée, faites en sorte de limiter les dommages. Par exemple, vous pouvez colmater une fuite ou éteindre un appareil en panne.
Si vous n’êtes pas en mesure de réparer vous-même la fuite, il peut être judicieux de contacter un professionnel (plombier ou couvreur) pour réparer la fuite au plus vite.

Certaines assurances peuvent couvrir les frais de réparation de la canalisation ou de l’appareil à l’origine de la fuite, en complément des frais de recherche de fuite. Vérifiez, en amont, votre contrat d’assurance pour connaître les modalités d’intervention. Lyanne peut également vous aider à y voir plus clair dans vos garanties ! A noter que si le dégât des eaux provient des parties communes, c’est au syndic d’effectuer les réparations.

Priorité n°3 : Contactez votre assurance pour signaler votre dégât des eaux au plafond

Vous disposez d’un délai de 5 jours ouvrés pour actionner votre assurance dégât des eaux au plafond et déclarer le sinistre. Vous pouvez vous rendre directement à l’agence ou bien encore par téléphone et sur internet.
Pensez à indiquer sur votre déclaration de sinistre vos coordonnées: votre adresse, votre numéro de contrat ainsi que la cause du sinistre et les dégâts causés.
Si vous ne pouvez pas effectuer la procédure en ligne, vous pouvez envoyer un courrier recommandé avec avis de réception comportant la déclaration de sinistre dégât des eaux.
Si le responsable du dégât des eaux au plafond est votre voisin du dessus, remplissez un constat amiable dégât des eaux avec lui. Pensez à prévenir le propriétaire si vous êtes locataire.

Pour la préparation de votre déclaration pensez à rassembler:

– des photos des dégâts afin que l’assureur puisse se faire une idée générale de l’étendue des dommages ;
– tous les justificatifs d’achats possibles : factures, tickets de caisse, bons de garantie… ;
– le feuillet du constat amiable de dégât des eaux rempli et signé si le dégât des eaux implique un voisin ;

Assurance locataire, propriétaire ou copropriété : qui est responsable du dégât des eaux au plafond ?

La fuite du plafond vient de chez vous

Cette situation se présente si vous habitez dans une maison possédant a minima deux niveaux (rez-de-chaussée et premier étage).

Si vous êtes propriétaire occupant, c’est l’assurance multirisque à laquelle vous avez souscrit qui pourra prendre en charge les dommages de la fuite d’eau.

En revanche, si vous êtes locataire du logement, deux situations sont possibles:

– Vous êtes le responsable de la fuite d’eau (le dégât des eaux a été causé par un robinet mal fermé par exemple ou un joint défectueux), vous êtes alors tenus de déclarer ce sinistre à votre assurance qui indemnisera les dommages.

– Vous n’êtes pas responsable du dégât des eaux. Si le dégât des eaux est causé par la vétusté de vos installations par exemple, ce sera l’assurance PNO (propriétaire non occupant) de votre propriétaire qui sera tenue de prendre en charge les dégâts causés par la fuite au plafond.

La fuite vient du logement d'un voisin

Les dégâts des eaux sont plus fréquents lorsque vous habitez dans un immeuble. Une fuite au plafond est donc vite arrivée. D’ailleurs si c’est votre voisin du dessus qui est responsable d’une fuite d’eau, notez que ce n’est pas forcément son assurance qui prendra en charge l’indemnisation.

Pour les dommages inférieurs à 5000 € HT, la convention IRSI indique que c’est à l’assureur de l’habitant du local sinistré de gérer le sinistre et l’indemnisation.

Il est recommandé de compléter avec votre voisin un constat amiable de dégât des eaux que chacun enverra à son assureur.

Vous n'arrivez pas à identifier l'origine de la fuite

Il est possible que l’origine de la fuite du plafond soit invisible.

Dans cette situation, veillez à contacter votre assurance. Elle pourra alors mandater un artisan issu de son réseau ou vous proposer de faire appel à un professionnel en qui vous avez confiance.

Le professionnel effectuera alors les recherches nécessaires pour déterminer la cause de la fuite dans votre logement. Vous ne serez pas perdu ! En effet, il va aussi vous expliquer la procédure à suivre ainsi que vous indiquer le montant des réparations.

Réparation d’un dégât des eaux au plafond : comment ? À quel moment ?

Lorsque vous êtes victime d’un sinistre, comme un dégât des eaux au plafond, il est important de n’entamer aucun travaux sans l’accord de votre assureur ! En effet, il faut être sûr que la source du sinistre soit identifiée et que la fuite soit stoppée avant de pouvoir commencer les travaux.

Au moment de contacter votre assureur, veillez à toujours conserver l’ensemble de vos justificatifs car votre compagnie d’assurance en aura besoin pour vous dédommager.

Si l’assureur envoie un expert sur place, il ne faut pas commencer à réparer votre dégât des eaux avant son intervention. Une remise en état trop tôt peut empêcher le professionnel de réaliser son expertise puisqu’en principe l’expert attend le séchage du plafond et des murs avant d’intervenir.

Une fois que vous avez accepté l’indemnisation de l’assurance, vous pouvez alors l’utiliser pour financer les travaux de remise en état. Il est possible que l’assureur envoie directement des professionnels agréés pour effectuer ces travaux. Dans cette situation, l’assureur paiera directement le professionnel et vous n’aurez rien à débourser.

Comment se faire indemniser ?

Si votre sinistre nécessite l’intervention d’un expert, le calcul de l’indemnisation par votre compagnie d’assurance se basera sur son rapport. Si, au contraire, votre situation ne requiert aucune expertise, ce dernier se basera sur votre description du sinistre et s’appuiera sur les devis de réparation des dommages que vous lui aurez fournis.

À noter : dans la plupart des cas, le remboursement de vos biens est soumis à la vétusté (dans la mesure où la valeur de vos biens diminue avec les années). Le taux de vétusté est indiqué dans votre contrat mais l’expert vous détaillera le calcul utilisé.

En cas de doute ou si vous avez besoin d’un éclaircissement, faites le point avec Lyanne sur vos contrats d’assurance !

Les modalités de l’indemnisation

A la suite de l’intervention de l’expert, vous recevez la conclusion de votre assureur par courrier. Plusieurs modalités d’indemnisation sont possibles :

– Vous demandez à l’assureur de mandater un professionnel pour réaliser les travaux : l’assureur lui verse alors directement le montant de votre indemnisation pour la réalisation des travaux. Cela vous permettra de pouvoir vous appuyer sur un artisan de confiance.

– Vous voulez choisir l’artisan vous-même : dans ce cas votre assureur doit valider le devis que vous lui proposez. L’indemnisation servira à rémunérer le professionnel choisi.

– Vous décidez de réaliser les réparations vous-même après le feu vert de votre assureur. Dans ce cas, le montant de votre indemnisation se basera sur les devis que vous lui soumettrez (le coût des matériaux dont vous avez besoin pour les réparations notamment) ainsi que sur une indemnité forfaitaire de main d’œuvre. C’est une bonne solution quand le montant des dégâts est peu important.

– Vous n’êtes pas d’accord avec la décision de votre assureur. Il est possible que vous soyez en désaccord avec votre assureur sur la conclusion de l’expert. Si vous estimez avoir été lésé, ne vous inquiétez pas, il existe plusieurs solutions pour faire valoir vos droits. En revanche, avant toute action de votre part, assurez-vous de la légitimité de la décision et n’hésitez pas à demander le rapport d’expertise pour comprendre sa décision.

Comment contester une décision de l’assurance ?

Si vous estimez que l’indemnisation proposée est sous-estimée, vous devez la contester en envoyant un courrier recommandé AR pour signifier votre désaccord.

Vous pouvez organiser dans un second temps, une contre-expertise à vos frais. Une partie des frais de contre-expertise peut être prise en charge si vous bénéficiez d’une garantie “honoraires d’expert”.

C’est alors à vous de missionner un nouvel expert pour analyser les dégâts. Prenez en compte que ce dernier reste toujours neutre lors de son analyse.

Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer un sinistre n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Sur simple demande, nous préparons votre dossier d’indemnisation et déclarons votre sinistre à l’assureur. Nous nous chargeons des relances et vous accompagnons du suivi de votre dossier jusqu’à l’indemnisation.

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Choisissez Lyanne !

Albane S.

Utilisatrice depuis 2021

Très pro, équipe réactive, service de qualité. Je recommande les yeux fermés !

Louis S.

Utilisatrice depuis 2020

Service au top, enfin des réponses claires sur le contenu de mes contrats d’assurance. Et en plus, une équipe ultra disponible en cas de question.

Edwige G.

Utilisatrice depuis 2021

Très efficace et
super service client!
Je recommande.