Le contrôle technique d’un véhicule de collection

11 avril 2022
Leslie Pinsard
Découvrir Lyanne
Le contrôle technique d’un véhicule de collection
Accueil
»
Comment trouver la meilleure assurance auto
»
Le blog auto : comment acheter, vendre et entretenir son véhicule ?
»
Le contrôle technique d’un véhicule de collection

Mustang, Chevrolet, Triumph, Aston Martin, … les voitures de collection font la fierté de leur propriétaire. Que ce soit pour l’exposition de leurs engins lors d’événements spéciaux ou pour des circuits de rallye, les voitures anciennes ne sont pas adaptées aux trajets quotidiens. Pour autant, il est primordial de s’assurer de leur bon état de fonctionnement, notamment à travers une visite de vérification. Alors quelles sont les règles pour le contrôle technique d'un véhicule de collection ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

En résumé …
Si les véhicules utilitaires légers sont soumis au contrôle technique tous les deux ans, les voitures de collection connaissent des règles spécifiques. Mais ici, il faut différencier la date de mise en circulation, l’utilisation du véhicule, ainsi que son poids. En fonction de ces critères, la visite peut être réalisée tous les ans, tous les 5 ans, voire jamais.

La périodicité du contrôle technique d'un véhicule de collection

Un contrôle périodique doit être réalisé pour les véhicules de collection. Mais en fonction des spécificités de l’engin, la date limite varie.

La date de mise en circulation

Le Code de la route impose à tous les propriétaires de véhicules terrestres à moteur de passer le contrôle technique réglementaire tous les deux ans afin de s’assurer du bon fonctionnement de la voiture.
Mais en matière de voiture de collection, les règles sont différentes. La périodicité varie alors en fonction de la date de mise en circulation :
Une voiture mise en circulation après 1960 : dans cette hypothèse, le véhicule de collection devra effectuer un contrôle technique automobile tous les 5 ans. Ce délai court à partir de l’immatriculation en tant que véhicule de collection. Et contrairement aux véhicules traditionnels, les collectionneurs n’ont pas besoin d’apposer une vignette sur le pare-brise de la voiture ancienne.

Une voiture mise en circulation avant 1960 : ici, les propriétaires de tels engins n’ont pas besoin de procéder aux formalités de contrôle technique. Mais pour cela, il faut évidemment que les véhicules de collection soient déclarés en tant que tels. À défaut de certificat d’immatriculation adéquat, c’est le délai de 2 ans qui s’applique.

Attention toutefois, si vous utilisez régulièrement ou occasionnellement votre véhicule ancien, il est conseillé de réaliser une visite technique périodique à titre volontaire. Cela vous permettra alors de vous assurer de l’absence de défaillances mécaniques de votre voiture, et garantira ainsi la sécurité routière pour tous les usagers de la route.

En plus de la date de mise en circulation, d’autres règles s’appliquent pour les voitures de collection ayant un statut particulier

Les cas particuliers

Avoir une voiture de collection, ce n’est pas seulement avoir une Mustang ou une Chevrolet que l’on expose à de rares occasions. Il est aussi possible d’utiliser ces véhicules à titre professionnel. De même, les véhicules de collection ne ressemblent pas toujours à ce que l’on s’imagine. Voyons les délais de contrôle technique pour ces cas particuliers :
Les VTC : avoir une voiture de collection, c’est évidemment un grand plaisir pour le propriétaire. Mais pourquoi ne pas retirer un avantage économique de cet engin ? Et oui, certains particuliers ou entreprises utilisent les véhicules de collection pour le transport de personnes. Dans ce cadre, ce sont les règles applicables aux voitures de transport avec chauffeurs (VTC) qui ont vocation à s’appliquer. Soit un contrôle technique à réaliser tous les ans. Cela vaut depuis le 1er janvier 2021.

Les véhicules lourds dont le poids est supérieur à 3,5 tonnes : les poids lourds de collection n’ont pas besoin d’effectuer de contrôle technique. Et ce, quelle que soit la date de mise en circulation.

Malgré ces spécificités, en cas de vente d’un véhicule de collection, le propriétaire du véhicule de collection devra réaliser un contrôle technique dans les 6 mois précédant la vente.

Les spécificités du contrôle technique d'un véhicule de collection

Le véhicule de collection n’ayant pas vocation à circuler autant qu’un véhicule léger, il semblerait logique que les points de contrôle soient différents. Et pourtant, les garagistes réalisent les mêmes vérifications pour tous types de véhicules.

Il faut toutefois apporter quelques nuances. En effet, certains équipements, comme les warnings, les ceintures de sécurité, les filtres anti-pollution, ou les rétroviseurs extérieurs n’étaient pas toujours obligatoires lors de la mise en circulation du véhicule ancien. Dans ce cadre, les contrôleurs ne vont pas exiger leur présence lors de la visite technique réglementaire, au risque de dénaturer la voiture de collection.

Les contrôleurs vont davantage porter leur attention sur le système de freinage et la liaison au sol. Et si des défaillances majeures sont constatées, une contre-visite sera requise.

Vous avez un litige avec votre assureur ?

Gérer un litige

Les conditions pour un véhicule de collection

Attention, pour bénéficier des exemptions de contrôle technique ou des délais plus longs, encore faut-il respecter les critères des voitures de collection. À savoir :
– Une première mise en circulation de plus de 30 ans ;
– Un modèle non produit en Union européenne ;
– Une voiture maintenue dans son état d’origine. Et s’il y a eu d’éventuelles réparations, ces dernières ne doivent pas avoir modifié les caractéristiques techniques de l’automobile.

En outre, les véhicules ayant participé à un événement historique ou été spécialement conçus pour une compétition sportive de prestige peuvent prétendre au certificat d’immatriculation collection.

À défaut de respecter ces conditions, le propriétaire du véhicule ancien devra se rendre dans un centre de contrôle technique tous les deux ans, au même titre que pour les véhicules légers.

Et l’assurance ?

En plus du contrôle technique spécifique, les voitures de collection bénéficient-elles également d’une assurance spécifique ? Et bien, la réponse est oui.
Et cela présente plusieurs avantages pour le propriétaire.
D’une part, ces assurances sont souvent moins onéreuses que les contrats auto classiques. D’autre part, elles offrent des garanties supplémentaires, comme la garantie accessoires et aménagement, l’assurance circuit, la garantie remboursement sur la côte de collection ou encore le transfert d’usage.

Par ailleurs, sachez que les assureurs sont plus flexibles quant à l’octroi de ce type d’assurance. Ainsi, un véhicule ne remplissant pas les critères requis pour la carte grise collection pourra bénéficier de l’assurance collection, notamment s’il s’agit d’un modèle rare.
Mais ici, il faudra respecter les délais classiques de contrôle technique.

Nos services pour vous faciliter la vie

Votre assureur refuse de vous indemniser ? Faites confiance aux experts Lyanne. Sur simple demande, nous évaluons votre dossier et vos assurances pour évaluer vos chances d’indemnisation et vos recours possibles. Si votre dossier est éligible, nos experts s’occupent de gérer votre dossier auprès de vos assureurs. Ne payez qu’en cas de succès ! Si nous parvenons à un accord avec l’assureur, nos frais de service s’élèvent à 15% de l’indemnité versée par l’assureur. Sinon, c’est gratuit !

Faire le point sur vos contrats d’assurance ? Lyanne est là.

“J’avais perdu le sommeil et beaucoup de temps. En deux jours Lyanne m’a fait retrouver le sourire. Ils sont à mes côtés et je me sens plus forte”
Moïse. Paris.