Comment lutter contre la pollution intérieure dans son logement ?

Le saviez-vous ? L’air de nos logements est souvent 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur. La pollution intérieure est donc un sujet à prendre au sérieux.
En effet, des matériaux de décoration, de construction ou même vos meubles peuvent être responsables de la diffusion de certains polluants chez vous et ce, dans des concentrations potentiellement nocives. D’autres, au contraire, sont présents ponctuellement (fumées de tabac, bricolage, entretien).
Qu'ils soient chimiques, biologiques, ou gazeux, ils nuisent gravement à la qualité de l'air intérieur de nos logements.
Quels sont les gestes et les bons produits ou matériaux à utiliser pour une maison saine ? Comment faire la chasse à la pollution intérieure ? Lyanne vous propose quelques recommandations !

En résumé …
L’air de nos logements est souvent 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur. La pollution intérieure est donc un sujet à prendre au sérieux.
En effet, des matériaux de décoration, de construction ou même vos meubles peuvent être responsables de la diffusion de certains polluants chez vous.
Une mauvaise qualité de l'air dans votre logement peut avoir des effets néfastes sur votre santé. Autant à court terme qu'à long terme.
Les microparticules que vous pouvez trouver chez vous sont principalement générées par le chauffage, les transports et l'industrie. Issues de l'extérieur comme de l'intérieur, elles peuvent se trouver en concentration importante, même dans les logements dits étanches. Il s'agit en général de PM10 (particules inférieures à 10 μm) ainsi que PM2.5 (inférieures à 2.5 μm). Mais dans l'air de votre logement, ce sont les particules ultrafines les plus nombreuses : les PM1 (inférieures et 1 μm), et surtout les PM0.1 (inférieures à 100 nm).
Quelques bons réflexes peuvent aider à réduire significativement la pollution dans le logement et ainsi améliorer la qualité de l'air intérieur :
-Pensez à l'entretien des votre système de ventilation
-Renouvelez l'air intérieur de votre logement, en aérant de préférence le matin avant 9h ou le soir après 20h quand les polluants sont moins présents à l'extérieur
-Pensez à aérer lorsque vous cuisinez ou faites du bricolage.

Qu’est-ce que la pollution intérieure ?

Il s’agit tout simplement de la pollution présente dans un environnement fermé, non industriel, comme nos habitations. Cela concerne également les bureaux ou encore les établissements publics et de santé. D’après l’Ademe, chaque individu passe environ 80% de son temps dans ce type de lieu clos. Cela explique pourquoi il est primordial de s’en prémunir !

D’ailleurs, la qualité de l’air a un impact prépondérant sur notre santé ainsi que sur notre confort. Bien souvent, celle-ci s’avère moins bonne à l’intérieur de chez soi qu’à l’extérieur. Ce qui pose donc un réel problème pour les personnes fragiles, à l’image des enfants, des bébés, des personnes âgées et des malades.

Quels effets sur la santé ?

Une mauvaise qualité de l’air dans votre logement peut avoir des effets néfastes sur votre santé. Autant à court terme qu’à long terme. Si vous inhalez des doses assez fortes de polluants, vous pouvez observer des effets immédiats.

Ils peuvent prendre la forme d’une irritation des yeux ou de la gorge, mais également de nausées, intoxications ou même asphyxie. En ce qui concerne les effets à long terme, des pathologies plus graves comme des troubles respiratoires ou des maladies cardiovasculaires peuvent apparaître.

Quels sont les principaux polluants de l’air intérieur ?

Différentes natures de polluants peuvent se trouver chez vous :

– Polluants biologiques: poussières, moisissures, bactéries, animaux … ;
– Polluants chimiques : matériaux de décoration, construction, produits d’entretien, pesticides … ;
– Fibres ou particules : pollens, isolation, chauffage au bois ou au fioul … ;
– Gaz radioactif : essentiellement le radon issu des sols.

La pollution intérieure par les particules

Les microparticules que vous pouvez trouver chez vous sont principalement générées par le chauffage, les transports, et l’industrie. Issues de l’extérieur comme de l’intérieur, elles peuvent se trouver en concentration importante, même dans les logements dits étanches.
La ventilation peut d’ailleurs laisser passer la pollution extérieure chez vous.

De quelles particules parle-t-on ?

En général il s’agit de PM10 (particules inférieures à 10 μm) ainsi que PM2.5 (inférieures à 2.5 μm). Mais dans l’air de votre logement, ce sont les particules ultrafines les plus nombreuses : les PM1 (inférieures et 1 μm), et surtout les PM0.1 (inférieures à 100 nm).

– En air intérieur, les PM10 sont des spores de moisissures et des résidus de chauffage par énergie fossile. En étant 6 à 8 fois plus fines qu’un cheveu, elles se bloquent au niveau des voies aériennes supérieures et du nez. L’OMS fixe les valeurs limites à 25 μg/m3 d’air en moyenne journalière et 10 μg/m3 en moyenne annuelle.

– Les PM2.5 sont les émanations de cuisson, fumées de tabac, les émanations de cuisson, et les particules produites par la combustion d’encens et de bougies. Celles-ci pénètrent profondément dans les voies respiratoires (nez, bronches) jusqu’aux alvéoles pulmonaires. Parmi les PM2.5, sachez que les particules inférieures à 1 μm, sont les plus nombreuses et les plus nocives. Les directives de l’OMS fixe les valeurs limites de PM2.5 à 50 μg/m3 d’air en moyenne journalière et 10 μg/m3 en moyenne annuelle.

– Les PM1 et 0.1 (de 1 μm et moins), ce sont les bactéries, virus et particules de combustion. Ces particules ultrafines peuvent passer à travers les membranes cellulaires des alvéoles pulmonaires, et entrer dans le sang.

Bougies et encens : attention aux émissions toxiques !

Attention, l’utilisation de bougies et de bâtonnets d’encens peut être responsable de l’émission de polluants volatils et particulaires. Un usage fréquent et prolongé peut conduire à des troubles respiratoires. A long terme cela se traduit par une augmentation du risque de cancer.

L’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) recommande donc d’en limiter l’usage. D’ailleurs ce sont les personnes sensibles (enfants, femmes enceintes, asthmatiques, …) qui sont les plus affectées.

Quelles solutions pour lutter contre la pollution intérieure ?

Vous souhaitez assainir durablement l’air intérieur de votre habitat et éviter les éventuelles conséquences pour la santé ?

Quelques bons réflexes peuvent aider à réduire significativement la pollution dans le logement et ainsi améliorer la qualité de l’air intérieur :

– Pensez à l’entretien des votre système de ventilation
– Renouvelez l’air intérieur de votre logement, en aérant de préférence le matin avant 9h ou le soir après 20h quand les polluants sont moins présents à l’extérieur
– Pensez à aérer lorsque vous cuisinez ou faites du bricolage
– Ouvrez une fenêtre et/ou mettez en marche la hotte lorsque vous faites cuire des aliments
– Évitez de fumer à l’intérieur du logement
– Limitez votre usage de bougies et d’encens
– Limiter votre exposition aux agents infectieux et aux allergènes
– Afin d’éviter les intoxications au monoxyde de carbone, faites vérifier vos équipements de chauffage à combustion chaque année par un professionnel
– Veillez à faire vérifier votre ventilation mécanique contrôlée (VMC) afin d’expulser l’humidité
– Utilisez un produit d’entretien multi-usages afin d’éviter un mélange de particules dans l’air
– Ne surchauffez pas votre logement (20°C au maximum) pour éviter les acariens
– Brossez et lavez régulièrement votre animal
– Passez l’aspirateur plusieurs fois par semaine

Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer un sinistre n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Sur simple demande, nous préparons votre dossier d’indemnisation et déclarons votre sinistre à l’assureur. Nous nous chargeons des relances et vous accompagnons du suivi de votre dossier jusqu’à l’indemnisation.

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Choisissez Lyanne !

Albane S.

Utilisatrice depuis 2021

Très pro, équipe réactive, service de qualité. Je recommande les yeux fermés !

Louis S.

Utilisatrice depuis 2020

Service au top, enfin des réponses claires sur le contenu de mes contrats d’assurance. Et en plus, une équipe ultra disponible en cas de question.

Edwige G.

Utilisatrice depuis 2021

Très efficace et
super service client!
Je recommande.