Dégâts tempête et assurance habitation : tout savoir

Votre logement a été endommagé par d’abondantes chutes de neiges, tempêtes de grêle ou par des vents violents ?
La tempête est un événement climatique pouvant être couvert par l’assurance habitation selon le contrat souscrit.
La souscription d’une garantie tempête est-elle obligatoire ? Est-elle conseillée ?
Lyanne fait le point avec vous !

En résumé …
Si la garantie tempête n’est pas obligatoire, elle reste conseillée. En général, elle couvre :
- les dégâts des eaux causés par la pluie. Ces dégâts peuvent être pris en charge même si la pluie est postérieure à la tempête elle-même ;
- les conséquences de l’action du vent, comme par exemple votre façade endommagée par la chute d’un arbre ou les tuiles arrachées sur votre toiture ;
- les conséquences de la neige, de la grêle et du gel s’ils ont lieu dans le cadre d’une tempête.
En cas de sinistre, vous devez faire votre demande d’indemnisation dans les 5 jours ouvrés suivant celui-ci. Déclarez votre sinistre par courrier recommandé avec accusé de réception à votre assureur.
Vous pouvez également faire votre déclaration en ligne, en agence ou au téléphone.

Dégâts tempête : faut-il souscrire une garantie tempête ?

La garantie tempête n’est pas obligatoire. Lyanne vous rappelle les règles en matière de souscription d’assurance habitation :

– Le copropriétaire doit souscrire une garantie responsabilité civile ;

– Le locataire est dans l’obligation de souscrire une garantie contre les risques locatifs prenant en charge les dégâts des eaux et les incendies ;

– Le propriétaire d’une maison individuelle n’a aucune obligation d’assurance ;

– Le propriétaire non occupant n’a aucune obligation d’assurer le bien qu’il met en location.

Si la garantie tempête n’est ni obligatoire ni automatiquement incluse dans chaque contrat, Lyanne vous recommande vivement d’y souscrire, d’autant plus si vous résidez dans des régions où les tempêtes sont fréquentes.

Quels sont les dommages couverts par la garantie tempête ?

En général, la garantie tempête couvre :

– les dégâts des eaux causés par la pluie. Ces dégâts peuvent être pris en charge même si la pluie est postérieure à la tempête elle-même ;

– les conséquences de l’action du vent, comme par exemple votre façade endommagée par la chute d’un arbre ou les tuiles arrachées sur votre toiture ;

– les conséquences de la neige, de la grêle et du gel s’ils ont lieu dans le cadre d’une tempête.

Le détail de la garantie tempête peut varier d’un contrat à l’autre.

Certaines compagnies d’assurance prendront charge des frais annexes comme le relogement le temps des travaux, la dépollution suite à un débordement des égouts ou encore le déblaiement des gravats.

D’autres, en revanche, laisseront ces montants à votre charge.

Quels sont les dégâts exclus de la garantie tempête ?

La garantie tempête exclue certains dégâts causés à vos biens. Selon les assureurs, ces limitations varient.

En général, les biens extérieurs sont exclus, tels que :

– Les bâtiments et hangars de construction légère, appentis de jardin et vérandas ne sont pas garantis. Il en est de même pour les antennes, fils aériens, stores et antennes … ;

– Les volets, cheneaux et parties vitrées non plus sauf s’ils sont détruits en même temps que tout ou partie du bâtiment ;

– Les vitres sont, en général, couvertes par la garantie bris de glace de votre assurance habitation ;

– Les arbres, plantations et les clôtures sont également exclus.

Attention vos dommages corporels sont généralement exclus. Souscrivez une garantie individuelle tous accidents ou garantie des accidents de la vie (GAV) pour vous préserver. Il s’agit de contrats de prévoyance indépendants pour les accidents de la vie privée proposés par certains assureurs.

Besoin d’aide dans la gestion de votre sinistre ?

Dégâts tempête : quelles extensions de garantie pour être mieux protégé ?

La plupart des assureurs proposent des extensions de garantie pour renforcer votre couverture.
Ces extensions peuvent se révéler utiles si vous avez de nombreux aménagements extérieurs, à savoir : piscine, serres, panneaux photovoltaïques…


Comment être bien indemnisé en cas de dégâts tempête ?

Les mesures d’urgence pour protéger le logement

Si la tempête a causé de nombreux dégâts : électricité coupée, objets brisés, toiture endommagée, quelques gestes simples sont à effectuer d’emblée !

– Dans un premier temps, évitez l’aggravation des dommages dont vous êtes victime. Vérifiez l’état de votre congélateur, mettez une bâche sur votre voiture et ne touchez surtout pas aux fils électriques tombés au sol…

Gardez des justificatifs de l’événement : photos et témoignages, objets endommagés.
Si vous avez réparé vous-même les dégâts, conservez bien les factures.

Listez tous vos biens endommagés en y joignant les pièces justificatives (factures) correspondantes.

La déclaration du sinistre à votre assureur

L’état de catastrophe naturelle est proclamé par le gouvernement dans le Journal officiel.

En revanche, cela n’est pas le cas pour une tempête dont la déclaration est délivrée par Météo France. Si vous voulez obtenir ce document, comptez un peu plus de 70 euros. Attention, il n’est pas remboursé par votre assurance.
Pour le recevoir, il vous suffit de vous rendre directement sur la boutique de Météo France dédiée aux particuliers.

En cas de sinistre, vous devez faire votre demande d’indemnisation dans les 5 jours ouvrés suivant celui-ci.

Déclarez votre sinistre par courrier recommandé avec accusé de réception à votre assureur. Vous pouvez également aller directement en agence ou lui téléphoner.

Certains organismes proposent de faire la déclaration par internet.

En principe, votre assureur exige une série de documents précis comme un certificat attestant de l’intensité exceptionnelle des vents ou de la grêle.

Le montant de l’indemnisation dépend des garanties souscrites et va différer selon les éléments suivants :

– En général un coefficient de vétusté s’applique pour les objets vieux de plusieurs années. Vos biens seront donc partiellement remboursés et non indemnisés à la valeur à neuf.

– Une franchise reste généralement à votre charge.

Votre assureur est également susceptible de mandater un expert pour estimer précisément l’ampleur des dégâts et des réparations associées. A noter que le délai d’indemnisation est indiqué dans votre contrat. Comptez un délai entre 10 et 30 jours avant d’obtenir un dédommagement après que vous ayez accepté la proposition de votre assureur.

Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer un sinistre n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Sur simple demande, nous préparons votre dossier d’indemnisation et déclarons votre sinistre à l’assureur. Nous nous chargeons des relances et vous accompagnons du suivi de votre dossier jusqu’à l’indemnisation., quod Constanti tempus nota inusserat sempiterna.

Pour aller plus loin ...

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Choisissez Lyanne !

Albane S.

Utilisatrice depuis 2021

Très pro, équipe réactive, service de qualité. Je recommande les yeux fermés !

Louis S.

Utilisatrice depuis 2020

Service au top, enfin des réponses claires sur le contenu de mes contrats d’assurance. Et en plus, une équipe ultra disponible en cas de question.

Edwige G.

Utilisatrice depuis 2021

Très efficace et
super service client!
Je recommande.