Boîtier additionnel de puissance : la loi et les assurances

Pour un gain de puissance de leur moteur, les automobilistes ont la possibilité d’installer un boîtier additionnel. Si les avantages de cet équipement sont multiples pour le conducteur, les risques sont également importants. Notamment au niveau de la législation. Alors que dit la loi ? Et les compagnies d’assurance ? Découvrez notre avis sur les boîtiers additionnels de puissance.

En résumé …
Le boîtier additionnel permet une optimisation du moteur essence et diesel : des accélérations plus rapides, un passage des vitesses plus fluide, des économies de carburant, etc. Cependant, améliorer les performances du moteur a aussi un coût. Et pour cause, il est primordial de prévenir les autorités compétentes et son assurance automobile. À défaut, le conducteur s’expose à des sanctions pénales. Mais également à une absence d’indemnisation en cas de sinistre.

C’est quoi un boîtier additionnel de puissance ?

Le boîtier additionnel permet d’augmenter la puissance du moteur de son véhicule.
Il s’agit d’un équipement spécifique qui doit être branché entre le calculateur d’origine et le système d’injection. Concrètement, le boîtier intercepte les informations envoyées par le calculateur pour les renvoyer vers l’injection.
Cela permet alors à l’automobiliste de bénéficier d’une conduite plus agréable. Notamment à travers les reprises au moment de l’accélération, le déclenchement du turbo ou encore la baisse de la consommation de carburant. Mais pour ce dernier point, vous devrez opter pour un boîtier additionnel haut de gamme.

Si vous souhaitez installer ce type d’équipement, sachez que les boitiers additionnels s’adaptent aussi bien au moteur diesel, qu’au moteur essence. Et surtout, ils sont disponibles auprès de toutes les marques (P-tronic, Raceship, DTE systems, Tuning box, …), vous laissant ainsi l’embarras du choix.

Bon à savoir : pour la reprogrammation moteur, il est aussi possible d’utiliser un calculateur électronique qui permet de configurer les paramètres établis à l’origine par le constructeur. Mais cette opération est souvent jugée plus onéreuse et plus complexe. C’est justement pour cette raison que le boîtier additionnel est l’option privilégiée par de nombreux automobilistes.

Dans tous les cas, il s’agit de donner plus de puissance à sa motorisation. Et au niveau de la loi, cette démarche est strictement encadrée.

Le boîtier additionnel de puissance est-il légal ?

L’article R321-16 du Code de la route précise : «Tout véhicule isolé ou élément de véhicule ayant subi des transformations notables est obligatoirement soumis à une nouvelle réception. Le propriétaire du véhicule ou de l’élément de véhicule doit demander cette nouvelle réception au préfet ».

L’augmentation de la puissance du moteur est tolérée par la loi française. Néanmoins, le conducteur qui procède à une telle modification doit réaliser certaines démarches.
En premier lieu, vous devrez remplir le formulaire cerfa 13*7005. Ensuite, vous devez vous rendre au guichet de la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement), anciennement DRIRE, munie de votre ancienne carte grise. Cet organisme se chargera d’homologuer les modifications et de faire le changement du certificat d’immatriculation. À défaut de modification de carte grise, le conducteur est dans l’illégalité.
Le prix de cette démarche correspond au tarif d’un timbre fiscal auquel s’ajoutent 4 € pour les frais de gestion.

Bon à savoir : à partir de l’installation du boîtier additionnel, vous disposez d’un délai d’un mois pour déclarer les changements auprès de la DREAL.

À défaut de respecter ces recommandations, le conducteur s’expose à plusieurs risques. À la fois auprès des forces de l’ordre, mais également auprès de sa compagnie d’assurance.

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Quels sont les risques d’un boîtier additionnel ?

La présence du boîtier n’étant pas visible, les automobilistes qui ne respectent pas leur obligation de changement de carte grise ne se feront généralement pas verbaliser lors d’un simple contrôle routier. Et pour cause, à ce moment, les forces de l’ordre n’examinent pas le véhicule de manière approfondie. Le boîtier passe alors inaperçu.

En revanche, en cas de sinistre (et plus particulièrement si un accident est causé par un excès de vitesse), la vérification approfondie du véhicule pourra être ordonnée. Il en va de même si la voiture présente des performances inhabituelles.
Dans cette hypothèse, le conducteur risque d’abord des sanctions pénales :

– une suspension ou une annulation du permis de conduire ;
– la confiscation du véhicule ;
– une peine d’emprisonnement (dans les cas les plus graves) ;
– une confiscation du véhicule.

Au-delà des sanctions mises en place par les forces de l’ordre, il convient de rappeler que la vitesse excessive est l’une des principales causes d’accidents mortels. En augmentant la vitesse, vous augmentez donc le risque d’accident. Et ici, les conséquences peuvent être désastreuses, à la fois d’un point de vue physique, psychologique, mais également financier.

Et pour votre assurance auto ?

En plus de la déclaration de l’installation du boîtier additionnel auprès de la DREAL, le conducteur doit impérativement réaliser une déclaration auprès de sa compagnie d’assurance. Et pour cause, le montant de la prime d’assurance se base sur la puissance du véhicule. Il y a donc une revalorisation de vos cotisations à la hausse si vous installez ce type de boîtier.

À défaut de déclaration de changement de puissance, l’assurance est en droit de prévoir des exclusions de garanties concernant votre indemnisation. Ainsi, si vous avez opté pour un contrat tous risques ou des garanties optionnelles prévoyant la réparation des dommages matériels de votre véhicule, il est fort probable que la prise en charge de l’assurance soit fortement revue à la baisse, voire totalement supprimée. Dans ce cas, vous devrez assumer intégralement (ou presque) les réparations de votre véhicule. Et selon la gravité de l’accident, les conséquences financières peuvent être importantes.

Notez toutefois que votre garantie responsabilité civile sera toujours couverte, même si vous ne déclarez pas la présence du boîtier additionnel augmentant la puissance d’origine du moteur.

Pour conclure notre avis sur les boîtiers additionnels de puissance, nous vous recommandons d’éviter d’installer ce type d’équipement. Ou du moins, de respecter l’ensemble des déclarations imposées par la loi et votre compagnie d’assurance.

Nos services pour vous faciliter la vie

Gérer vos assurances n’aura jamais été aussi simple avec Lyanne ! Lyanne est la première plateforme capable de réaliser le diagnostic de votre couverture d’assurance en moins de 5 minutes. Vous savez désormais si vous êtes bien couvert ! Notre veille permanente et notre connaissance des offres du marché permettent à nos experts de mieux vous conseiller et de vous proposer une protection adaptée à vos besoins au meilleur prix.

Vous voulez faire le point sur vos contrats ?

Choisissez Lyanne !

Albane S.

Utilisatrice depuis 2021

Très pro, équipe réactive, service de qualité. Je recommande les yeux fermés !

Louis S.

Utilisatrice depuis 2020

Service au top, enfin des réponses claires sur le contenu de mes contrats d’assurance. Et en plus, une équipe ultra disponible en cas de question.

Edwige G.

Utilisatrice depuis 2021

Très efficace et
super service client!
Je recommande.