Pourquoi souscrire à une garantie accident de la vie ?

Jeanne Depond 2020-12-16
Les accidents de la vie courante touchent chaque année 11 millions de personnes. C’est la première cause d’accident en France avec 100 fois plus d’accidents de la vie que d’accidents de la route. Le contrat « accidents de la vie » peut vous protéger, vous et votre famille, contre les accidents médicaux, les erreurs médicales… et vous indemniser en cas de préjudices importants et permanents. Quel est l’intérêt de souscrire à une assurance accidents de la vie ? Quels sont les risques couverts ? Comment fonctionne l’indemnisation en cas d’accident ? Comment trouver le meilleur contrat ? Lyanne vous accompagne et répond à toutes vos questions.

En bref pour les pressés...

Temps de lecture: 🕒 10 sec

Le saviez-vous ? L’assurance « accidents de la vie » peut vous protéger, vous et votre famille, contre les accidents domestiques, les accidents médicaux, les blessures graves pendant une activité sportive…. Ainsi, en cas de sinistre couvert, vous serez indemnisé si vous subissez un préjudice corporel grave entraînant une incapacité permanente partielle ou un décès et ce, même si aucun tiers responsable n’est identifiable ou si vous vous êtes blessé tout seul. Lyanne peut vous aider à analyser votre contrat et vous accompagnera dans la souscription d’une garantie spécifique et adaptée à vos besoins.

En détail...pour les studieux !

Temps de lecture: 🕒 3 min

LA PROTECTION DU QUOTIDIEN

L’assurance « accidents de la vie » peut vous protéger, vous et votre famille, contre les accidents domestiques (chutes dans la rue, blessures de jardinage…), les accidents médicaux (erreur de diagnostic…), les blessures graves pendant une activité sportive…. Les accidents de la vie courante touchent, en effet, chaque année 11 millions de personnes. C’est la première cause d’accident en France avec 100 fois plus d’accidents de la vie que d’accidents de la route.
Avec la garantie accidents de la vie, vous pourrez être indemnisé si vous subissez un préjudice corporel grave entraînant une incapacité permanente partielle (ou IPP) supérieure au seuil indiqué au contrat ou un décès et ce, même si aucun tiers responsable n’est identifiable ou si vous vous êtes blessé tout seul. Dans le cas où le tiers est identifié, c'est sa garantie responsabilité civile qui sera prise en compte.

Les risques couverts par votre contrat dépendront de votre assureur et de la formule choisie. L’objectif est donc de bénéficier de la protection la plus optimale correspondant à vos besoins. Ainsi les risques extra-scolaires peuvent n’être incluses que dans les formules supérieures. De même, les accidents de travail ainsi que les accidents de la circulation peuvent être exclus des formules de base.  



QUE PRENNENT EN CHARGE LES CONTRATS « ACCIDENTS DE LA VIE » ?

L’assurance « accidents de la vie » est un contrat de prévoyance. Ainsi, si vous êtes victime d’un accident de la vie quotidienne entraînant une incapacité permanente, une indemnité permettant de couvrir les préjudices subis vous sera versée. En cas de décès, c’est votre famille qui sera indemnisée.

Lorsque la sécurité sociale et les mutuelles ne prennent en charge que les frais médicaux et les frais d’hospitalisation, l’assurance « accidents de la vie » intervient en complément pour participer financièrement aux séquelles physiques qui résultent de l’accident.

En cas d’invalidité permanente partielle ou de décès, l’assureur calculera l’indemnisation à laquelle vous avez le droit. Les préjudices retenus dépendront de la qualité du contrat souscrit et peuvent concerner :

- Le préjudice d’agrément, c’est-à-dire l’impossibilité de pratiquer une activité sportive ou culturelle
- Le préjudice esthétique, c’est-à-dire l’altération de l’apparence physique après consolidation des blessures
- Le préjudice scolaire, universitaire ou de formation, c’est-à-dire la perturbation des études 
 
Selon le contrat souscrit, certaines dépenses rendues nécessaires pourront également être prises en charge :

- Les frais liés à l’adaptation du logement ou du véhicule
- Les frais d’une assistance permanente par une tierce personne 
- Les pertes de gains professionnels futurs

Les garanties peuvent vous protéger, vous uniquement, mais également votre conjoint et/ou vos enfants.  

 
Le calcul de l’indemnisation

Lors de la signature de votre contrat, vous pouvez être amené à choisir le seuil d’intervention de l’assurance. La formule de base ne vous indemnisera, ainsi, qu’en cas d’accident grave entraînant une invalidité permanente partielle de 30 % tandis que les formules supérieures pourront abaisser le seuil d’intervention à 5 ou 10 % d’IPP. 

Ci-dessous quelques exemples de taux d’IPP suite à un accident :
- Perte des 5 orteils : 15 %
- Perte d’une jambe : 40 %
- Perte totale de locomotion : 65 %
- Cécité : 85 %
Le taux d’invalidité sera évalué par expertise médicale après la consolidation de votre état de santé. Le montant de l’indemnité dépendra du taux d’incapacité ainsi que des divers préjudices subis par vous et votre famille. 

En cas de décès, c’est votre famille qui percevra un capital décès (en général entre 20 000 et 40 000 €) et d’éventuelles compensations pour les préjudices moraux et/ou économiques.


Quel est le prix d’une assurance « accidents de la vie » ?

Le tarif d’une assurance « accidents de la vie » varie en fonction de l’étendue des garanties (risques couverts, plafond d’indemnisation, seuil d’intervention…), de l’âge du souscripteur ainsi que du nombre de personnes à garantir. Ainsi, la cotisation moyenne mensuelle se situe entre 10 et 15 euros par mois pour une personne seule, et entre 20 et 25 € pour une famille. Lyanne peut vous accompagner dans la souscription d’un contrat accidents de la vie adapté à vos besoins et au meilleur tarif.


 
LES LIMITES DU CONTRAT ACCIDENTS DE LA VIE

La première limite des contrats accidents de la vie concerne les événements pris en considération. Comme dans tout contrat d’assurance, des exclusions sont précisées et doivent être prises en compte. Ici, il s’agit des « petits » accidents comme les entorses ou les fractures qui n’entraînant pas d’incapacité permanente sur le long terme. De même, les accidents de la vie courante générant un taux d’incapacité inférieur au seuil déterminé contractuellement ne seront pas indemnisés par l’assureur. A noter également que seuls les accidents entraînant une incapacité sont couverts. Ainsi l’IPP consécutive à une maladie par exemple ne seront pas couverts.

La deuxième limite concerne le montant de l’indemnité. Elle est généralement fixée à un ou deux millions d’euros et ne pourra pas être dépassée même si le préjudice subi est supérieur.  

Enfin, sachez que le contrat a un champ d’application territorial strict : seuls les séjours à l’étranger de moins de trois mois consécutifs sont généralement couverts. 

 

LYANNE VOUS ACCOMPAGNE DANS LA JUNGLE DES CONTRATS D’ASSURANCE

Lyanne est la première plateforme capable de réaliser le diagnostic de votre couverture d’assurance en moins de 5 minutes. Vous savez désormais si vous êtes bien couvert ! Notre veille permanente et notre connaissance des offres du marché permettent à nos experts de mieux vous conseiller et vous proposer une protection adaptée à vos besoins et au meilleur prix. Alors n’attendez plus et testez notre service !

Lyanne vous aide à obtenir la meilleure indemnisation possible après un sinistre. Faire une demande d'accompagnement
Rédigé par

Jeanne Depond

Co-fondatrice Lyanne